Evelyne Thomas gagne son procès contre Jean-Luc Delarue

dans Télévision

tho

Reservoir Prod, la société de production de Jean-Luc Delarue, a été condamnée vendredi à Paris à verser 46.500 euros de dommages-intérêts à l’animatrice Evelyne Thomas pour avoir rediffusé une soixantaine d’émissions de « C’est mon choix » sans son autorisation.


Salariée chez Reservoir Prod de septembre 1999 à juin 2003, pour qui elle présentait le talk-show « C’est mon choix » diffusé sur France 3, Evelyne Thomas avait attaqué son ancien employeur pour utilisation illicite de son image, de son nom et de sa voix en raison de la rediffusion de cette émission sous forme de « best of » entre le 26 juin et le 4 septembre 2004.

La 3e chambre du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, présidée par Claude Vallet, a estimé qu' »aucune autorisation tacite ne saurait être invoquée » par Reservoir Prod quant à l’exploitation de l’image de son ex-salariée.

Reservoir Prod a donc a été condamnée à verser 46.500 euros de dommages-intérêts à Mme Thomas, une somme bien inférieure à ses prétentions, qui correspond à la rémunération de 5% qu’elle devait toucher sur chacune des 62 émissions diffusées (facturées 15.000 euros à France 3). M’enfin, ça lui fera toujours un peu de sous…

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu