Le net s’invite dans la campagne électorale

dans Internet, Vie politique et medias

Ségolène Royal est en train de faire les frais du net, avec une vidéo qui circule depuis quelques jours.

Dans cette vidéo circulant à moins d’une semaine du vote des socialistes, Ségolène Royal propose que les enseignants effectuent 35 heures de présence au collège. La rivale de DSK et Laurent Fabius ajoute ne pas vouloir encore le “crier sur les toits” pour “ne pas se prendre des coups des organisations syndicales enseignantes”.

Elle évoque le succès des entreprises de soutien scolaire, “cotées en bourse”, où des professeurs du public donnent des cours. “Comment se fait-il que des enseignants du secteur public aient le temps d’aller faire du soutien individualisé payant” et pas “du soutien individualisé gratuit dans les établissements scolaires”, s’interroge-t-elle.

Si vous ne l’avez pas encore vue dans les journaux télévisés, vous pouvez voir cette vidéo sur

http://www.dailymotion.com/Jules-ferry/video/xm4ph_profs-segolene-en-off

Voici en tout cas un fait qui nous montre que la campagne présidentielle qui s’annonce passera nécessairement par le web, tant pour la communication officielle des candidats que pour les discours officieux et autres coups bas… Affaires à suivre.

A lire aussi

DMPP #8 – Pourquoi Noël commence de plus en plus tôt ?

Les marchés de Noël font le bonheur des médias et les séries de Noël commencent dès le début du

En lire + ...

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu