Médiamétrie s’intéresse au semioblog

dans Télévision

images-23

Chers internautes,

Me voici de retour entre ordinateur et télévision… Avec une information qui devrait vous intéresser.

J’ai reçu il y a quelques jours, un mail d’une personne, mandatée par médiamétrie qui, citations du semioblog a l’appui, me demande de ne plus divulguer les audiences des chaînes. Il m’explique que les résultats d’audience produits par Médiamétrie sont protégés au double titre du droit d’auteur et de la
protection spécifique accordée aux bases de données. Ceci est valable quelle que soit la
source auprès de laquelle j’obtiens les données, que je la cite ou non. Ainsi, si je diffuse des résultats d’audience, il me faut en acquérir les droits. Si ce n’est pas le cas : il ne faut pas que je diffuse de résultats d’audience sans l’autorisation de Médiamétrie.

Je me suis donc renseignée auprès de l’un de mes collègues professeurs des universités en droit de la propriété intellectuelle qui m’a expliqué que droit d’auteur et droit des bases de données ne font a priori l’objet que d’un seul droit, droit d’auteur sur le contenant, hors de cause ici. Par ailleurs, l’extraction à laquelle je procède n’est pas substantielle et donc que je n’ai pas à obtenir d’autorisation

Enfin, je viens de voir sur le site de Jean-Marc Morandini (jeanmarcmorandini.com) qu’il est dans le même cas que moi et qu’il a reçu également un petit courrier…

Lorsque j’utilise les audiences (ce qui n’est pas le cas quotidiennement), cela me sert à interprêter la réception des programmes et à affiner mes interprêtations sémiologiques. J’exerce, en tant qu’enseignant et chercheur sur les médias, mon métier, qui, grâce à Internet, peut avoir une diffusion un peu plus large qu’au sein d’un amphithéâtre ou d’un ouvrage spécialisé.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu