La philo. selon Mimie

dans Presse people

Si, comme moi, vous faites l’erreur d’écouter une radio dite « commerciale », vous devez certainement, tout comme moi, pester contre les publicités énervantes, avec, au premier rang, celles pour les hypermarchés Leclerc, qui présentent depuis environ cinq ans, un couple de français hyper moyens (Mathilde et Philippe) qui depuis, ont eu le temps d’avoir deux enfants. Bref.

La pub. radio qui m’exaspère depuis quelques jours présente le nouveau livre de Mimie Mathy. Elle dit avoir écrit ce livre avec son cuisinier de mari (le couple est assez connu puisqu’ils vendent leurs faits et gestes à la presse people). Le titre du livre : « Aller simple pour le bonheur ». Tout un programme ! Voici comment l’actrice présente son livre à la radio : « La vie commence par une grande page blanche. Du jour de notre naissance à celui de notre départ pour le pays au bout du bout du monde, on peint un immense tableau plein des couleurs et des saveurs de notre vie ». Ben wui… C’est sûr… Voici par ailleurs ce que l’on trouve sur la quatrième de couverture du livre : « Tant qu’on respire, tant qu’on est vivant, on dessine notre vie et ce qu’on veut en faire (…) on a tous le droit de se peindre une belle vie (…) De toute façon, on n’a pris qu’un aller simple pour le bonheur ! » Bon.. ben ça, c’est fait…

Après « Mimie joue la comédie », « Mimie chante », voici donc « La philo. selon Mimie ». Un livre témoignage qui connaîtra, j’en suis certaine, un certain succès. On assiste ici à l’exploitation d’un fond de commerce basé sur la personnalité d’un personnage (et non d’une personne). Tout comme Gérard Klein, qui fût « l’instit » sur France 2 pendant de nombreuses années et qui avait basé son personnage médiatique sur l’image de son personnage de fiction (il déclinait « l’instit » dans une émission pédagogique dans laquelle il visitait différents lieux avec de « vrais » enfants), Mimie Mathie décline son personnage de « Joséphine ange -gardien ». Elle apporte le bonheur à des personnes malheureuses dans la fiction de TF1 ? Elle peut donc le faire dans la vraie vie ! N’oublions pas que la série « Joséphine » va jusqu’à rassembler 10 millions de téléspectateurs. Voici une marque (Mimie Maty) qui se décline en différentes gammes : le disque, le livre, comme autant de produits périssables à la vitesse d’un produit de grande consommation.

Bon, je vous laisse, je retourne peindre ma belle vie…

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu