Sarkozy contre de Villepin, un match politico-médiatique

dans Medias, Télévision, Vie politique et medias

320x240-RTLduo

Parfois, les hommes politiques offrent aux français un spectacle digne d’un match de catch, ils entrent dans l’arène médiatique et les médias n’ont plus qu’à tendre les micros, arranger l’éclairage. C’est que s’appliquent à faire Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin, dans le cadre du procès de l’affaire Clearstream. Cette affaire est une histoire de manipulation, dans laquelle des listings bancaires ont été falsifiés et transmis à la justice afin de faire croire que certaines personnalités, dont Nicolas Sarkozy, alors ministre, détenaient des comptes occultes. Cinq prévenus, dont Domninique de Villepin, comparaissent depuis lundi devant le tribunal correctionnel de Paris.

Et depuis le début de la semaine, c’est la guerre, ça frappe, ça cogne et surtout, il y a un épisode par jour, c’est donc idéal pour le récit médiatique.

Episode 1 – L’attaque du père blessé

Au premier jour du procès, l’ancien Premier ministre arrive au tribunal en famille. C’est l’image d’une famille soudée derrière un homme, un père de famille blessé, mais dont la famille fait bloc. C’est beau comme un générique de saga de l’été. Très bon orateur, Dominique de Villepin attaque bille en tête le président, parlant d' »acharnement » et d' »abus de pouvoir » de sa part. « J’en sortirai blanchi, au nom du peuple français », ajoute-t-il, comme pour prendre à témoin l’ensemble des français. Son intervention est reprise par l’ensemble des médias. Il a réussi son entrée dans le procès et surtout dans l’arène médiatique, en occupant l’espace exactement comme ses conseillers l’avaient prévu.

Episode 2 – La contre-attaque qui fait pschitt, avec un lapsus

Mercredi soir, Nicolas Sarkozy est interviewé à New-York, par Laurence Ferrari et David Pujadas sur TF1 et France 2. C’est une stratégie de communication médiatique, qui permet au Président de la République d’occuper l’espace tout en étant absent du territoire français, alors qu’il est forcément dans l’actualité avec le procès Clearstream. Et là, c’est le drame. Il commet une bourde en prononçant la phrase suivante : « Au bout de deux ans d’enquête deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant le tribunal correctionnel ». En disant cela, on peut considérer qu’il fait fi du principe de la présomption d’innocence dont bénéficient des mis en examens tant qu’ils n’ont pas été définitivement jugés.

Bien entendu, les avocats de l’ancien premier ministre ont réagi en dénonçant des « propos scandaleux ». Sur le site de l’AFP, on rappelle que le chef de l’Etat, garant de l’indépendance de la justice, avait déjà été au centre d’une polémique du même type en qualifiant d' »assassin » le tueur présumé du préfet Erignac, Yvan Colonna, avant son procès.

Episode 3 – L’uppercut

Et Dominique de Villepin a de quoi se régaler, alors il enchaîne, en promettant qu’il va assigner Nicolas Sarkozy en justice, pour « atteinte à la présomption d’innocence ». Le débat continue de s’alimenter.

Quel sera le prochain épisode ? Une victoire par K.O. ? On l’ignore encore, mais ce n’est pas la politique qui en sortira gagnante, et la guerre des titans n’augure rien de bon pour la crise de confiance envers le monde politique en général. L’aubaine médiatique est bien là, et à chaque jour son nouveau récit, qui participe de la construction d’un drame semblant se jouer en direct. Mieux que la grippe A, moins bien qu’un tsunami et moins amusant qu’un malaise du Président de la République. Au fait, avez-vous entendu la leçon qu’il a tirée de son malaise ? : « On ne court pas en plein soleil, même si c’est un dimanche ».

A lire aussi

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...
DMPP #5 - La communication politique

DMPP#5 – La Communication Politique

Que s’est-il passé en matière de communication politique pendant la dernière campagne présidentielle ? La télé a-t-elle toujours autant

En lire + ...
Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

One commentOn Sarkozy contre de Villepin, un match politico-médiatique

  • Pierre Jean Heim

    Le problème dans cette affaire me semble t il n’est même plus l’affaire Clearstream, mais un reglement de compte entredeux hommes, si ce n’etaient pas des hommes d’etat, ou anciens, l’affaire ne ferait pas autant de bruit.
    Une fois encore ce sont les medioa qui s’emparent de cette affaire pour faire des gros titres, et du tirage.
    Et l’un et l’autre savent exactement à quoi s’en tenir, mais il se joue la une piece de tehatre, alors laissez les jouer…

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu