Dans les yeux de Tabatha : « Dora, je te regarde, et je te mange aussi »

dans Dans les yeux de Tabatha

Tabatha est une petite fille de 4 ans. Elle découvre le monde, et le regarde aussi à travers les médias. Elle nous raconte ce qu’elle y voit.

dora_small

Moi, je regarde pas seulement les programmes de mon âge. Ça, c’est parce que je suis grande. Mais bon, quand même, j’aime bien Dora. Parce qu’elle parle anglais, et qu’elle a une carte. J’aime bien les cartes, c’est mieux que le GPS de mon papa.

Dora, elle est belle, et son singe Babouche, il est rigolo. Et puis Dora est partout : sur mon verre, mon assiette, et même sur mon maillot de bain. Exactement comme Sarkozy, c’est marrant. Ce que j’aime bien avec Dora, c’est qu’elle me pose des questions, et que je peux lui répondre. Exactement comme mon tonton qui répond à Sarkozy lorsqu’il passe à la télé. Mais j’ai bien compris que Dora elle ne fait pas du tout attention à mes réponses, surtout lorsque c’est le matin et que je comprends encore rien parce que je suis pas réveillée. Elle continue quand même de faire ses trucs, alors que moi, j’ai même pas terminé mon lait.

En fait, Dora, elle me rassure, et elle rassure surtout mon papa et ma maman qui ont l’impression que j’apprends l’anglais alors qu’en fait, nan. L’autre truc, c’est qu’avec Dora, on dirait que c’est possible d’apprendre à compter, ou d’autres trucs de dingue comme repérer les couleurs. Et pis celui que j’adore, dans Dora, c’est Babouche. Il est comme un doudou et il adore faire des bêtises, comme moi. Et pis Dora, il lui arrive toujours la même chose, et j’ai même l’impression d’avoir déjà vu les épisodes qui passent à la télé le matin mais en fait nan.

Il n’y a pas longtemps, j’ai découvert que Dora avait un cousin, Diego, il aime bien les animaux et il est coule aussi. Mais ce que j’aime avant tout, c’est ce qu’il y a avant et après Dora, et que mes parents appellent des « pubs ». C’est comme un dessin animé, mais en plus court. Il y a plein d’enfants super contents qui mangent et qui jouent et c’est superbien, presque mieux que Dora. Heureusement, sur mes biscuits pour le goûter, il y a aussi Dora et Babouche. J’ai un peu l’impression de manger la télé.

A lire aussi

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu