Rachida Dati, une people en politique

dans Culture et Société, Medias, Presse people, Vie politique et medias

Rachida Dati, elle a tout compris. Du moins en matière de système médiatique. Elle fait cette semaine la une de Paris-Match avec sa fille. La promesse de la couverture relève de l’intimité de cette « femme de pouvoir », puisqu’on peut la voir auprès de sa fille, qu’elle n’a jamais montré dans les médias. Et si Rachida Dati a tout compris (ou qu’elle a suivi de bons conseils), c’est parce que  le magazine donne l’impression qu’elle va se livrer et parler de sa vie privée, alors qu’en réalité il n’en n’est rien.

Du point de vue des images, les curieux en seront pour leurs frais. Il n’y a que trois photos de la petite, en compagnie de sa mère, et aucune ne montre le visage de Zohra, toujours caché par ses cheveux. C’est tout à fait logique et une bonne nouvelle pour la petite fille, et ces photographies possèdent la même esthétique que des photos de paparazzi. Cela permet de ne rien montrer tout en donnant l’impression de le faire, et de mettre en avant une forme d’intimité rejouée. Pour le reste, ce ne sont que des images dans le cadre d’un photo-reportage autour des déplacements de Rachida, ce qui rappelle les albums de Martine.

Le texte a été rédigé par l’écrivain Tahar Ben Jelloun, suite à un entretien avec la députée européenne. Il dresse un portrait de Rachida Dati assez nuancé, en respectant l’image médiatique qu’elle possède : « Cette femme a quelque chose qui irrite de fascine, qui attire et intrigue ». Ce texte tente cependant de contribuer à la modification de l’image de l’ancienne garde des Sceaux : elle n’est pas bling-bling, elle respecte les personnes qu’elle rencontre en étant « bien habillée ».  Ce travail sur son image s’exécute sur la totalité de l’article, en mettant en avant des valeurs susceptibles de toucher le public : elle parle de ses parents, de ses « combats politiques », de son « courage », car oui, elle le dit d’elle même, elle est courageuse, Rachida.

Si Rachida Dati a tout compris, c’est parce qu’elle a su présenter le bon produit (sa fille), pour vendre ce qu’elle avait à vendre : elle-même et son projet politique, elle même et ses ambitions. Elle tente d’humaniser son image, de quitter le profil de la star pour mieux intégrer celui du champ politique, alors qu’en fait, elle est avant tout un people. Rachida a pu s’offrir ici une belle publicité sur papier glacé.

A lire aussi

DMPP #8 – Pourquoi Noël commence de plus en plus tôt ?

Les marchés de Noël font le bonheur des médias et les séries de Noël commencent dès le début du

En lire + ...

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu