MasterChef sur TF1, la Nouvelle Star des fourneaux

dans Télévision

La nouvelle émission de TF1, MasterChef diffusée depuis ce jeudi soir, n’a d’autre ambition que de « changer la vie » des candidats qui y postulent. Ce « plus grand concours de cuisiniers amateurs », promet également 100 000 euros, ainsi qu’une formation dans grande école de cuisine. Bien entendu, pour toucher un large public, on explique d’emblée que tout le monde peut candidater, même les plombiers. Oui.

MasterChef est une sorte de Nouvelle Star de la cuisine : des membres du jury exigeants et avec du caractère, un tour de France pour sélectionner 100 candidats qui vont s’affronter ensuite, pour poursuivre la compétition non pas à Baltard, mais dans « la plus grande cuisine du monde ». « Ce n’est pas assez assaisonné », « ce n’est pas assez salé » dit le jury à un candidat, exactement comme lorsque dans la Nouvelle Star le jury juge un concurrent. A un autre, ils prononcent tour à tour leur verdict : « oui », « un grand oui », etc, et le candidat exulte, exactement que dans l’émission d’M6. Très régulièrement, le jury, la voix-off ou les candidats insistent sur le fait que leur vie est susceptible de changer s’ils remportent le jeu.

On l’aura compris, MasterChef a repris dans sa totalité le format de La Nouvelle Star, comme s’il n’existait plus aucune forme de casting que celle-ci. Même le champ lexical est similaire, avec des termes et des expressions tels que « aventure », « chance de sa vie », « vivre son rêve », etc. Les postulants vivent les mêmes situations, comme lorsqu’une candidate malheureuse explique en larmes, à ses proches, qu’elle reviendra l’année prochaine pour réussir enfin son magret de canard.

En France, le culinaire et la télévision entretiennent d’étroites relation depuis plus de cinquante cinq ans. En 1953, Raymond Oliver présentait Art et magie de la cuisine, première émission de télévision consacrée à la cuisine, qu’il a animée durant 14 ans, aux côtés de Catherine Langeais. Le célèbre chef est à l’origine d’un genre qui a perduré jusqu’à nos jours, mettant en scène deux personnes devant le plan de travail d’une cuisine. Il s’agissait de présenter des recettes devant l’œil de la caméra, la seconde personne ayant le rôle du quidam et d’aide cuisinier.

Les programmes on cependant évolué depuis cinq ans, montrant qu’il existe de nombreuses autres façons de mettre en scène la cuisine, qu’en présentant de simples recettes. D’un programme tel que Oui chef sur M6, en 2005, qui mettait en scène un jeune chef cuisinier, Cyril Lignac, et qui avait pour ambition de monter son propre restaurant devant les caméras, à Fourchette et sac à dos, émission diffusée sur France 5 à partir de 2007 et dans laquelle on suit Julie Andrieu dans des aventures culinaires à travers le monde, on ne compte plus les différentes façons de raconter la cuisine à la télévision. Parmi celles-ci, on pense bien évidemment à Un dîner presque parfait qui, depuis 2008, fait les beaux jours d’M6 avec un programme convivial autour de la cuisine faite à la maison.

Pourtant, MasterChef est loin d’être un programme innovant puisqu’il s’agit non seulement de reprendre une formule à succès en changeant simplement l’objet dont il est question (la cuisine à la place de la chanson) mais aussi de surfer sur la mode des émissions culinaires, qui connaissent actuellement le succès. Par cette émission, TF1 sort l’artillerie lourde face à sa concurrente M6, qui la bat régulièrement, avec Un dîner presque parfait, obligeant même la première chaîne à revoir ses programmes d’acces prime time.

MasterChef est la preuve qu’en matière de marketing télévisuel, ce n’est pas dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes, mais dans ceux qui ont récemment fait leurs preuves donc sans prendre de risques, tout en faisant croire que la vie est susceptible de changer, en « passant à la télé ».

A lire aussi

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

5 commentsOn MasterChef sur TF1, la Nouvelle Star des fourneaux

  • veritablement , bien pour les idées de repas et nulle pour le juge qui dit que ne pas manger de viande c est un repas de régime !

  • Pingback: Pour devenir un Mastercuisinier, appeler TF1* | Cuisiner En Ligne - Regardez et Cuisinez ()

  • Pingback: MasterChef et son jury au charisme d’endive ! « ()

  • Master Chef, est l’émission la plus excécrable que j’ai jamais vue, pour qui se prennent Messieurs les Censeurs, eux-mêmes n’ont-ils jamais fait de faute à leurs début, c’est une émission qui fait miroiter 100.000 Euros, mais qui avilit l’être humain à un point !
    Baia exclue ! ben voyons ! une Algérienne avait-elle une chance ? Quand elle avait préparé un tagine, et qu’on lui a reproché de ne pas faire de garniture, elle a rétorqué que c’était un plat complet, comme s’ils n’avaient jamais mangé au Maghreb des Tajines, et le Maestro aux lunettes « la lumière infuse », qui dit, oui, c’est trop facile, comme ça elle ne fait pas de garniture,
    c’est là qu’est l’ignorance, car Messieurs, la Cuisine est Universelle et chaque région, chaque pays chaque contrée à ses recettes, il fallait mettre un panneau, interdit au « TAGINES »
    grands prétentieux ! non, vous voyez, nous savons que la cuisine Française est une des meilleures du monde, mais il peut exister autre chose de plus succulent, mais que, faute de publicité les gens ne le savent pas. En tous cas moi, pour tout l’or du monde, je n’accepterai que l’on me traite de la sorte, qu’on me donne des conseils oui, des reproches mais gentils… Quand à brandir l’autorité, c’est juste s’ils ne vont pas les mettre les piquet ou les fouetter.
    Allez gardez vos recettes et votre savoir, il n’y a pas que ça dans la vie, je plains les gens qui mangent chez vous, vous vous moquez d’eux en leur servant des doses minimes d’amuse-bouches et en les faisant casquer.
    Rentre Baia chez toi, tête haute, tu es jeune belle, tu as des qualités, ton Avenir est devant toi, le leur est derrière eux, mais de grâce ne te frottes plus au monde des requins.
    Bisous petite biche.
    Réconfort d’une Maman Algérienne.
    Rékia.LARAÏCHE

  • De semaine en semaine, cette émission me déçoit ! Que de dérapages ! Beaucoup d’humiliation en public, de non respect de l’individu ! Il s’agit d’un jeu certes, mais qui doit être source de plaisir, de positivisme et de transmission d’un savoir-faire ! Quel est l’intérêt de nuire personnellement à chacun d’entre eux ! Que devient le challenge cuisine, l’amour de cet art et de cette profession !
    Quelle violence psychologique ! Que de souffrance !
    Comment élever la société, le monde dans lequel nous vivons si les émissions de ce type se multiplient !
    Honte à ceux qui produisent ces horreurs !

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu