Face aux Français sur France 2, l’art faire du neuf avec du vieux

dans Télévision

Ce mardi soir, c’était le premier numéro de l’émission « Face aux Français », présentée par Guillaume Durand en deuxième partie de soirée. Voici le principe, annoncé sur le site de France 2 : «  Deux fois par mois, Guillaume Durand reçoit, pendant deux heures, deux invités célèbres. Objectif : faire découvrir aux téléspectateurs des aspects peu connus de leur vie. Portraits croisés avec des surprises, des inconnus qui ont marqué leur vie, et un questionnement différent avec l’aide du public, sur le plateau et en ligne. Une émission “chorale” innovante, faite de dialogues et de rencontres, pour surprendre et émouvoir… »

En regardant l’émission, et en la comparant avec la promesse de la chaîne, on ne peut qu’être étonné de l’utilisation du terme « innovation », car dans le fond, rien, dans Face aux Français, n’est innovant, en tout cas pas ceci :

– C’est une émission de promotion, dans laquelle ce soir, Patrick Bruel est venu vendre sa pièce, et Bernard Kouchner est venu faire du travail sur son image, et oui, il y a du boulot.

– C’est une émission qui donne « la parole aux français ». C’est nouveau ? Ce le fût certainement dans les années 50 ou 60, lorsque l’ORTF mettait en scène les français pour leur donner la parole sur des sujets de société, et pour rencontrer des stars ou des dirigeants. Mais ce n’est plus une innovation, et nous savons par ailleurs que ces fameux français, qui doivent représenter le public, ne font que poser des questions prévues par avance par la rédaction.

– Il est question de revenir sur le passé des invités, comme on l’a vu dans nombre d’émissions depuis des années, qui font parler à leurs invités de leur enfance, et qui leurs réservent des surprises. C’est Patrick Sabatier qui doit être content.

La cerise sur le gâteau est certainement cette pseudo interactivité avec les internautes. Guillaume Durand l’annonce en début d’émission, et c’est aussi précisé sur le site par la phrase suivante : « Aux côtés de cinq Français présents sur le plateau, Olivia Andrez est là, pour relayer toutes les questions des téléspectateurs, grâce à Internet et en particulier aux réseaux sociaux comme twitter. » Le problème, c’est que l’émission est enregistrée plusieurs jours à l’avance. Il va donc falloir inventer très vite la machine à remonter le temps, et là par contre, ce sera vraiment de l’innovation.

A lire aussi

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...
DMPP #5 - La communication politique

DMPP#5 – La Communication Politique

Que s’est-il passé en matière de communication politique pendant la dernière campagne présidentielle ? La télé a-t-elle toujours autant

En lire + ...
Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu