Prise directe avec Béatrice Schönberg, la télé-réalité en héritage ? Par Gabrielle Cloutier

dans Télévision

Gabrielle Cloutier est rédactrice pour différentes publications papiers et web. Diplômée en sociologie des médias, elle vit en Suisse au milieu des vaches mais reste à l’affût de l’actualité politique et médiatique mondiale. Elle est l’invitée du Semioblog aujourd’hui, elle nous parle de ce qu’elle a vu sur France 2 ce mardi soir.

Mêlant vieux monsieur ayant une relation avec une jeunette, fratrie déchirée au point de se tuer, mère trahie par sa progéniture et Français en tout genre ayant «changé de vie», « Prise Directe » nous permet de comprendre les clés de l’histoire judiciaire du moment. D’ailleurs le site annonce la couleur : « Scandale de l’affaire Bettencourt, batailles autour des héritages, règlements de comptes parfois déchirants : dans 80% des cas les successions se passent mal en France. Prise directe sur un phénomène qui préoccupe de plus en plus les Français. Qu’il s’agisse de quelques souvenirs de famille ou de millions d’euros à partager, ils se demandent comment léguer leur argent sans faire éclater leur famille ? Arbitrages douloureux, procédures interminables, jalousies et rancoeurs, le cadeau peut vite se transformer en fardeau et provoquer des conflits qui peuvent aller jusqu’au meurtre (…) « Héritage : quand la vie bascule », Béatrice Schonberg avec ses invités, répondra à toutes les questions que les Français se posent.»

Journaliste, ancienne femme tronc, Béatrice Schonberg apparaît dans nos écrans pour répondre à des questions qu’on ne se posait pas avant 20h35. Ainsi, entre chaque reportage pathétiquement-fait-divertesque, elle nous explique grâce à des experts en tout genre ce qui nous attend quand nos parents ne seront plus de ce monde.

Cependant en regardant l’émission, on peut se demander si France Télévision ne glisse pas doucement vers la télé-réalité pour adultes éclairés. Cette émission veut nous informer sur la France, la vie des français et la société actuelle. Mais, ce programme est tout aussi voyeur que ceux des chaînes concurrentes tout en étant estampillé service public. Plus que de la télé-réalité c’est un documentaire-réalité partant dans les tréfonds de la nature humaine. Ni enfermés, ni payés, les acteurs principaux de cette émissions sont plus vrais que nature dans leur souffrance autour de quelques millions ou de quelques photos. Rien de nouveau sur le service public puisque « Héritage : quand la vie Bascule » aurait pu être un thème de feu « ça se discute ». Mais Beatrice Schonberg sans fiche ni lunettes, les jambes croisés sur son canapé blanc n’est pas Jean-Luc Delarue, il manque quelque chose à l’animatrice… « Prise Directe » ne nous apprend rien ni sur l’héritage, ni sur la nature humaine mais est une formidable vitrine des programmes de la chaîne.

Voici comment cette émission peut (fictionnellement) s’inscrire dans une programmation télévisuelle au quotidien :

–    Un père qui a vraisemblablement abandonné ses enfants pour aller engrosser une malgache de 23 ans et qui touche le pactole grâce à Tatie Danielle. La suite dans « Toute une histoire » : j’ai largué ma femme quand j’ai touché mon héritage ! Tous les après-midi, sur France 2

–    Une famille qui s’entretue pour un héritage, enfin on ne sait pas trop si c’est vrai. Mais qui a tué Maman ? La réponse avec Larosière et Lampion, dans » Les petits meurtres d’Agatha Christie », le mercredi soir sur France 2, ou bien dans « Faites entrer l’accusé », selon vos préférences.

–    Un historien. Le moment culturel du programme, nous regardons bien le service public.

–    Un vigneron. Retrouvé le dans le Fabuleux Destin d’Envoyé Spécial – Mon père ce héros. Quoiqu’il est seul, sans copine. Sommes-nous sur M6 ?

–    Et une pauvre demoiselle qui apprend qu’elle a huit frères et soeurs. Retour dans « Toute une histoire » : Mon père nous a caché sa vie ! Animée par Sophie Davant dès lundi.

–    Et enfin une de Rotschild. « Secrets d’Histoire » reviendra sur la dynastie des Rotschild l’été prochain.

Après une heure et demie, on peut se demander si « Prise Directe » est un virage dans la ligne éditoriale de la chaîne en prime-time ou juste un geste désespéré pour reconquérir le public d’une animatrice sur la touche ? Affaire à suivre.

Gabrielle Cloutier.

A lire aussi

DMPP #3 – Politique People

Pourquoi les politiques dévoilent-ils leur vie privée ? Pourquoi on vole leur intimité, depuis quand ça existe et comment

En lire + ...

DMPP #2 Pourquoi on regarde la télé-réalité (ou pas) ?

Pourquoi votre maman, votre voisin, votre fils, ou vous-même regardez la télé-réalité ? Hein, pourquoi ? Retour sur 15

En lire + ...

« Des médias presque parfaits », pour un droit de citation

Bonjour à tous, Comme vous l’avez vu, notre première vidéo de #DMPP au sujet de la télé qui parle

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu