La belle histoire des mineurs chiliens : de la télé-réalité, mais en vrai

dans Culture et Société, Medias, Télévision

Impossible de l’ignorer : les mineurs chiliens, enfermés sous terre depuis plus deux mois remontent depuis ce matin à la surface. C’est une histoire qui se termine bien, et surtout un événement médiatique mondial.

Depuis de nombreuses semaines, le monde entier a pu suivre en direct la vie de ses mineurs, au moyen de liaisons en direct depuis l’intérieur de la mine. Un loft story à faire pâlir d’envie d’Endemol. Si les médias du monde entier couvrent l’événement aujourd’hui, c’est parce que tout est là pour multiplier les beaux récits de télé :

–          L’histoire est suivie dans le monde entier depuis le début,

–          C’est l’occasion de la création de récits individuels, d’enfants qui attendent leurs pères, de femmes plus que jamais amoureuses de leurs maris, d’amis, etc,

–          Il est question de mineurs et donc de personnes appartenant à des classes sociales défavorisées, qui vivent une terrible histoire qui se termine bien.

C’est à mon sens la raison essentielle de ce succès médiatique : la belle fin de l’histoire après un certain suspens. On dit souvent que les médias s’intéressent d’abord à la misère du monde et c’est vrai. Mais il ne faut pas oublier que ce qui rapporte le plus, en termes de bénéfice symbolique, c’est de raconter des histoires dans lesquelles les « gentils » gagnent à la fin, lorsque le héros retrouve l’être aimé, avec des larmes de bonheur à la clé.

La plupart des ingrédients de la télé-réalité étaient là : L’enfermement, les images en direct, les galères, etc. De quoi faire un succès mondial. Il manquait bien entendu les histoires de sexe et/ou d’amour (mais en surface, certaines femmes se battaient au sujet de leurs hommes, ce qui faisait l’affaire). L’autre différence, c’est qu’il n’y a pas eu un seul gagnant mais plusieurs, du moins en théorie. Car il semble que du point de vue médiatico-politique, le véritable vainqueur soit le président  chilein qui a fait de cette histoire un coup de communication politique.

Bien entendu, l’histoire ne se terminera pas comme ça, et le public pourra continuer de  la voir se raconter à nouveau, dans la presse et certainement bientôt sur le grand écran.

A lire aussi

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

3 commentsOn La belle histoire des mineurs chiliens : de la télé-réalité, mais en vrai

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu