Twitter pour les nuls : l’information à la carte

dans Internet, Medias

Je me retrouve souvent à expliquer à quoi sert Twitter : que je le fasse dans ma sphère privée ou face à mes étudiants, qu’il s’agisse d’une explication autour d’un verre ou directement en cours à travers une démonstration. Nous sommes nombreux « pratiquants » à faire de même, et souvent confrontés aux mêmes questions : Comment ça marche ? Comment pratiquer ? Est-ce comme Facebook ? N’est-ce pas addictif ? Et surtout à quoi ça sert ?

Une fois que j’ai tenté d’expliquer tout cela avec le maximum de pédagogie possible, je regarde mes interlocuteurs avec un certain désarroi (car eux-mêmes m’observent d’un œil étrange), car je sais très bien qu’au fond, il faut pratiquer pour vraiment comprendre l’intérêt de la chose. Avec le recul, je pense qu’il y a une chose que je n’explique jamais assez, et qui fait à mon sens tout l’intérêt de Twitter : il s’agit de la convergence des sources.

Je m’explique : Twitter permet d’étendre son réseau à partir de ce qui vous intéresse spécifiquement. En suivant les personnes qui vous semblent les plus intéressantes pour vous, vous pouvez attendre d’elles qu’elles partagent leurs informations, leurs trouvailles et leurs analyses. En ce sens, elles vous apportent les sources qui peuvent compter pour vous. Bien entendu, cela n’empêche pas de chercher soi-même, et nous le faisons tous. Disons simplement que c’est une information à la carte, et qu’en plus, c’est vous qui choisissez les différents cuisiniers. La difficulté va être alors de réussir à choisir vos propres priorités, car on ne peut tout lire. On peut faire le choix de ne suivre que quelques personnes, pour ne rien louper, ou alors faire le deuil de l’ultra-qualitatif, et se laisser guider par la temporalité de la timeline.

Dans le fond, Twitter est un lieu de partage des sources et des centres d’intérêt. Vous vous intéressez à la transhumance des moutons dans la Somme ? Vous allez suivre les personnes que cette question préoccupe aussi, et plus rien ne vous échappera en la matière, aucune fête du mouton, plus jamais. Vous vous intéressez également à l’actualité politique ? Vous allez suivre les journalistes spécialistes de cette question. Et ne voyez aucun rapport entre mes deux exemples.

A lire aussi

DMPP #8 – Pourquoi Noël commence de plus en plus tôt ?

Les marchés de Noël font le bonheur des médias et les séries de Noël commencent dès le début du

En lire + ...

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

One commentOn Twitter pour les nuls : l’information à la carte

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu