Carré Viiip : le cauchemar de Warhol, par Mathias Alcaraz

dans Télévision


Depuis vendredi dernier, TF1 propose sa nouvelle émission de télé-réalité, Carré ViiiP. Mathias Alcaraz nous propose aujourd’hui son analyse de ce programme.

Le désastre warholien est en route

TF1 ne cherche pas à nier et annonce dès l’introduction de son programme ses références idéologiques : le quart d’heure de gloire cher à Andy Warhol, soit disant dans la continuité des stars comme Marylin ou les Beatles. Leslie du Loft le rappelle d’ailleurs à plusieurs reprises dans l’émission : « Everybody is a star ». Mais quelle star ? Carré Viiip fait l’apologie de la célébrité cheap, de la notoriété à tout prix. Rien de nouveau, me diront ceux qui ont suivi le tout aussi scandaleux « Dilemme » de W9. Mais la grande nouveauté réside dans l’affichage assumé du but de l’émission : faire du buzz, créer une machine à transformer des gens qui ne savent rien faire en VIP cocaïnés jusqu’au fond des narines.

Un démarrage en demi-teinte

Le principe est simple : si on fait faire de l’audience, on reste ; si on n’en fait pas, TF1 nous éjecte. Terminées les justifications futiles de Secret Story : ici pas de secrets, juste une recherche des parts d’audience, de l’interview monnayée le plus cher possible. Parlons-en, justement, de ces parts d’audience : 18, 3% de téléspectateurs étés rivés devant TF1, contre 24,6% devant NCIS. Certes, on ne peut pas parler de carton, mais pas de four non plus. Surtout lorsque la ménagère de moins de 50 ans, le nerf de la guerre télévisuelle, était présente : 30% des parts d’audience sur ce segment pour Carré Viiip. Le programme devrait être décalé la semaine prochaine, de manière à conquérir davantage le public visé : les jeunes. Un décalage en deuxième partie de soirée a été confirmé par la chaîne, qui l’installe sur l’horaire de prédilection des 15-34 ans.

Les retours sur le programme ont été très virulents, pendant la diffusion notamment. Le live-tweet a atteint des proportions que l’on n’avait pas vues depuis Qui veut épouser mon fils. La condamnation a été très virulente : « La télévision est morte ce soir… avec Carré Viiip » ; « En fait, Carré Viip, c’est une parodie de la téléréalité » ; « TF1 a touché le fond » ; « Une fois de plus le terme de célébrité est à mettre en guillemets ». Cette dernière remarque est assez intéressante, ne serais-ce que pour se poser la question de ce qu’est une célébrité. Mais désolé, chers lecteurs, nous n’entrerons pas sur ce terrain miné dans cet article.

VIP et Wanaviiip, la guerre des classes selon TF1

Avant d’en venir à la liste des candidats, permettez-moi un bref instant de sémiologie de la spatialité. Une chose qui frappe lorsque l’on voit la maison dans laquelle vont évoluer les candidats durant 10 semaines est la séparation très nette entre VIP et Wanaviiip. Alors que les VIP ont des suites rococo aux lits king size, les aspirants VIP ont des dortoirs tout aussi kitsch aux lits simples, avec une douche commune. Marx où es-tu ? Pas très loin, l’affrontement entre la classe dominante qui possède la richesse et la célébrité et la classe inférieure qui ne possède pas grand-chose à part leur ego prévoyant de faire des étincelles. Bien… ceci étant dit, venons-en aux personnages qui vont peupler le loft le plus cher de la télé française.

La célébrité prend le doux nom de VIP chez TF1 : il doit être drôle, capricieux, imbu de sa personne, excentrique, et tant d’autres choses encore. Pour faire vite, le VIP doit être une enflure à l’égo surdimensionné. Dans cette expérience (j’écarte volontairement le mot aventure), 9 people se sont embarqués dans cette galère de 700 m² : Afida Turner, ex Leslie du Loft ayant épousé le fils de Tina, Giuseppe le macho, Benoît, Thomas, FX, Alexandra et Cindy de Secret Story, mais aussi Marjolaine (si, celle qui rendait Greg le millionnaire dur de partout), et l’inénarrable Mickael Vendetta. On prévoit déjà quelques clashes pour lancer l’émission, avant que les Wanaviiip ne commencent à faire monter le buzz. Avec le soutien affiché de la presse people envers l’émission, on se doute bien que ces Wanaviiip ont plus d’une sextape dans leur placard.

Vers un cauchemar warholien ?

Ces Wanaviiip, ce sont les 8 inconnus qui vont tenter d’éclipser les people. Mission qui s’annonce assez difficile de prime abord. Mais à voir les profils des candidats, tous plus stupides les uns que les autres, on se dit qu’un buzz par l’illettrisme et le sexe est assez facile à réaliser pour eux. Ils ont déjà réussi à effacer les plus simples : Alexandra de Secret Story et la présentatrice fantôme Elsa Fayer.  Pour faire de l’ombre à la grosse tête de Giuseppe, il y a encore de la marge. Mais attention, recrutés par les casteurs d’Endemol, ces jeunes aux dents longues seront prêts à tout pour tirer leur épingle de ce jeu, quitte à être renié par leurs familles et proches, perdant tout ce qu’ils possèdent pour l’ivresse d’un quart d’heure de fausse gloire.

Alors, Carré Viiip remplira-t-il sa mission de conquête de l’espace médiatique par la bêtise ? Quand on sait que la bêtise et le scandale sont les moteurs d’une trash-tv qui fait toujours plus d’audience, donc plus d’argent, le degré de débilité atteint par l’émission présage de beaux jours à l’émission. Mais à quel prix ? On espère juste que TF1 s’est renseigné sur la santé mentale de ses Wanaviiip avant que la farce ne tourne à la catastrophe.

Mathias Alcaraz.

Comme Mathias, vous pouvez proposer vos textes sur les médias au Semioblog, et faire partie du salon des invités.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

One commentOn Carré Viiip : le cauchemar de Warhol, par Mathias Alcaraz

  • Des gens qui ne veulent être célèbres que pour être pris en photos. Mais quand on voit ce que les gagnants de star academy deviennent (après élection de leur talent dans certains cas cette fois-ci!). On peut aussi comprendre le choix de la chaîne à la recherche non pas de la nouvelle star mais de la meilleure audience. Les candidats sont à deux doigts d’être des salariés.

    J’aimerais aussi avoir votre avis sur la nouvelle émission de Nagui: Chéri fais les valises. J’avoue être un peu surpris de voir ça sur france 2. C’est une reprise légèrement grasse du Big Dil qui en fait un peu trop dans l’ambiance et dans la suggestion de la réaction du téléspectateur (des perruques, des costumes pour tout le monde, du rire et de la « bonne humeur »!) Un cocktail qu’on aurait plus facilement vu sur TF1 avec un Cauet ou un Dechavanne.

    Bonne continuation!

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu