Le mariage de Kate et William, les raisons de l’engouement médiatique

dans Culture et Société, Medias, Télévision

Voilà des semaines qu’ils occupent l’actualité : Kate Middleton et le Prince William vont se marier. C’est un événement médiatique que la télévision, le web, la radio, la presse écrite couvrent sous différents angles : Comment se sont-ils rencontrés ? Quel est le caractère de Kate ? Jusqu’où ressemble-t-elle à Diana ? Sont-ils vraiment amoureux ? Qu’en pensent les anglais ? Et la reine mère ? Quand vont-ils accéder au trône ? Et combien ça va coûter ? Qui va présenter la cérémonie à la télé ? Autant de questions qui taraudent les médias depuis des semaines, à propos du prochain mariage de Kate et William.

Si ce mariage tient une grande place pour les médias, c’est pour plusieurs raisons, que je vous propose d’observer ici :

Du rêve de princesse au « mariage du siècle »

Ah ! L’amour ! quoi de plus médiatique qu’une belle histoire d’amour ? De quoi alimenter chaque type de média : depuis les journaux télévisés nationaux qui font des feuilletons quotidiens des préparatifs du mariage, jusqu’aux magazines d’actualité en passant, évidemment par la presse people, l’amour est, avec la mort, ce qui est le plus « bankable » : il rassemble, il permet de s’identifier, il fait rêver. On raconte aux petites filles des histoires de princesses, on montre à ces dernières, devenues trop grandes, que cela peut exister « en vrai ». On parle même de « mariage du siècle, » en racontant une histoire qui pourrait aussi bien avoir été écrite par Disney.

L’ombre de Diana

L’amour est, avec la mort, disais-je… S’il est bien une princesse qui a tout donné aux médias, c’est la mère de William, Diana qui a connu une vie de princesse, de femme libre, avec une fin tragique. En ce sens, Diana a été de bout en bout une héroïne des médias, livrant sa vie aux journalistes et photographes, partageant souvent malgré elle ses bonheurs et ses rêves. C’est l’ombre de « la princesse au grand cœur » qui plane sur ce mariage, comme en témoigne la bague de fiançailles de la princesse Diana que porte désormais la future épouse, mais aussi le nombre incalculable de références à la mère de William dans les médias. L’ombre du malheur et de la tragédie résonnent sur ce bonheur comme si tout avait été agencé par Mary Higgins Clark.

Du récit au marketing

Car la force de cet événement médiatique réside d’abord dans sa capacité à « faire récit ». Un régal pour toutes les formes d’expression médiatique qui ont autant de façon de raconter l’histoire qu’il existe de jours dans l’année. Ayant fait le tour de la question, de nombreux médias s’intéressent maintenant au marchandising autour du mariage, et il y a de quoi faire : depuis les sachets de thé aux préservatifs à l’effigie des jeunes mariés, Kate et William sont des héros-objets à collectionner.

Cérémonie télévisuelle et direct, une longue histoire

Enfin, il ne faut pas oublier ce lien si particulier qu’entretien la télévision avec les cérémonies télévisuelles. En juin 1953, la RTF a retransmis en direct le couronnement de la reine d’Angleterre Elisabeth II, commenté par Léon Zitrone. Ce fut la première fois qu’en Angleterre, l’audience de la télévision dépassa celle de la radio. En France, les téléspectateurs se réunissaient autour des postes disponibles, chez les uns ou les autres, devant des écrans publics, ou même devant les vitrines des marchands de poste de télévision. Avec cette première grande retransmission en direct, c’est le début de l’engouement des Français pour la télévision, avec sa capacité à rassembler autour de grands événements. Il s’agit d’un « vivre avec », et d’un « vivre ensemble » un événement, que seuls la télévision et Internet aujourd’hui peuvent faire vivre. Même la monarchie britannique l’a compris, avec la création d’une chaîne spéciale sur You Tube (clic, clic, clic).

Alors après, on pourra se dire que c’est terminé et qu’on va pouvoir passer à autre chose… Mais au début du mois de juillet, le prince Albert de Monaco et Charlene Wittstock vont se dire oui. Vous reprendrez bien un peu de pièce montée ?

 

A lire aussi

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

One commentOn Le mariage de Kate et William, les raisons de l’engouement médiatique

  • Je viens de découvrir votre blog et vos travaux grâce à un commentaire sur un blog où j’ai « mes » habitudes. Bravo pour vos articles! Tout ce qui concerne les médias est passionnant, ils sont si présents dans nos vies de pauvres manipulés…

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu