X Factor sur M6 : lorsque la télévision a besoin d’apprendre twitter

dans Internet, Medias, Télévision

Le Semioblog accueille aujourd’hui un invité. Il s’agit d’un utilisateur de twitter qui a vécu, avec la création d’un compte ayant pour objectif de live-tweeter l’émission, une expérience très intéressante.

Quand M6 a décidé de miser sur X Factor pour remplacer la vieillissante Nouvelle Star, la chaine n’a pas lésiné sur les moyens pour nous promettre du grand spectacle et de l’innovation en intégrant les réseaux sociaux dans la belle machinerie du télé-crochet.

Etant adepte du live-tweet, il ne m’en fallu pas plus pour me donner l’envie de créer un compte spécialement dédié au live-tweet de la future émission. Après quelques recherches sur le moteur interne de twitter, je constate avec surprise que le nom @xfactorM6 était disponible. Je saute sur l’occasion en créant le compte, le customise rapidement à l’aide du logo X Factor et m’abonne à quelques comptes twitter de médias, stars du petit écran, chanteurs, presse et journalistes. C’était un mois avant le lancement. Je laisse donc le compte en sommeil, me contentant d’annoncer quelques infos sur le jury et en râlant sur  la date de lancement qui tarde à être dévoilée.

Quelques jours plus tard, je découvre l’existence du compte officiel de la chaine, @XfactorFrance. La communication de la chaine est lancée. Une poignée de blogueurs influents est d’ailleurs conviée le 9 Mars par M6 pour découvrir des images en avant-première et rencontrer quelques membres du staff et du jury. Du côté du compte officiel @XFactorFrance, silence total. Aucune info émanant des blogueurs influents conviés sur place (et live-tweetant généreusement la soirée sur leurs comptes respectifs) n’est relayée. J’en profite donc pour « combler » cette lacune en retwittant largement ce qui se dit de cette soirée et en entamant le dialogue avec les blogueurs invités.

Au cours de cette soirée, je vois une grande partie de ces blogueurs influents s’abonner à mon compte. J’apprendrai plus tard que, sur place, personne dans le staff d’M6 n’a su renseigner les invités sur l’identité de celui qui pilotait le compte #xfactorM6 … et pour cause…

A quelques jours du lancement, je réalise qu’une certaine confusion entre compte officiel et mon compte s’instaure. Certains blogueurs ou journalistes rédigent leurs articles en indiquant @xfactorM6 comme étant le compte à suivre. Je décide alors de les prévenir par mail qu’ils font erreur. Dans le même temps, je vois s’abonner à mon compte les comptes officiels de la chaine et de la société de production Freemantle.

Le jour J, je constate que le compte officiel accompagne chaque tweet du hashtag #xfactorfrance. Un hashtag bien trop long qui prouve une certaine méconnaissance du réseau de la part de ceux qui commandent le compte officiel. Je décide alors de leur envoyer un message privé « Hello. Une petite question avant ce soir. Ne serait-il pas plus simple d’utiliser le tag #xfactor qui réunira un + grand nombre de twittos ? ». Je n’obtiens aucune réponse. L’émission commence, mon live-tweet aussi.

Le compte officiel s’obstine à utiliser le mauvais hashtag alors que 99% des twittos utilisent #xfactor. En moins de 20 minutes, le hashtag #xfactor arrive d’ailleurs dans les trending  topics. Je le fais remarquer à #xfactorFrance dans un nouveau message privé : « Déjà dans les trending topic pour le tag #xfactor. Qu’est ce que j’avais dit ? ». La réponse n’interviendra que le lendemain, me remerciant et avouant timidement que j’avais raison.

Semaine suivante, nouvelle émission.

Surprise ! Le compte officiel a changé de hashtag. Ils ont opté pour #XFF. Ils n’ont donc rien retenu de mes conseils et s’obstinent à utiliser un hashtag à contre-courant de l’ensemble des twittos live-tweetant l’émission (je commence à croire que c’est un peu pour se démarquer de mon compte). Nouveau message privé de ma part « Vous essayez de lancer un nouveau tag ? C’est perdu d’avance. Vous connaissez mal twitter les gars … c’est décevant. »

Je continue mon live-tweet sans concession sur les candidats, je souligne le trop grand nombre de pubs et je me moque gentiment des tweets du compte officiel qui se contente de demander « qu’avez-vous pensé de ce candidat ? »

Je gagne un grand nombre de followers, mes tweets sont de plus en plus retwittés et je retwitte de mon côté les commentaires les plus drôles et pertinents. Bref, je fais du live-tweet dans « la tradition ».

3ème semaine. Je constate que le compte officiel a changé de ton. Il ose même parfois se moquer très gentiment. Il utilise le hashtag #Xfactor et lance le dialogue autrement que par des phrases banales. J’en suis persuadé, la personne aux commandes n’est plus la même.

Cependant, l’émission s’essouffle et le hashtag #xfactor n’apparait même plus dans les Trending Topics. Malheureusement, tout cela est révélateur d’une audience qui décline. Moi-même, je commence à m’ennuyer et je porte mes espoirs sur les premiers « prime » en direct.

A l’occasion du premier prime en direct, M6 sort sa deuxième carte « Dispositif digital de grande envergure » et lance Fan Factor, sorte de webzine quotidien sur les coulisses de l’aventure et sa version « Fan Factor, le prime » qui permet d’échanger en live avec les internautes. Le tout est piloté par Jérôme Anthony, propulsé par la chaine comme étant le Monsieur web 2.0 d’X Factor.

Avant même le lancement d’X Factor, j’avais constaté que Jérôme Anthony, promu spécialiste du web, disposait bien d’un compte Twitter mais qu’il ne l’utilisait quasiment jamais. Au cours des 1ères émissions « casting » (enregistrées donc) il n’y postera que quelques messages maladroits (un seul le soir du 5 avril : « C est une tuerie ce soir…. »)

A ce jour, mon compte twitter @xfactorM6 comptabilise 553 abonnés. Les remarques des abonnés sur mes live-tweets sont très positives (hormis certaines groupies qui supportent difficilement que je puisse dire du mal du groupe Omega). Certains « influenceurs » avouent même préférer mon compte car il « n’est pas aussi langue de bois que le jury ».

Je me pose donc plusieurs questions

Pourquoi le staff d’M6 et celui de Fremantle ne se sont-ils pas mieux entourés de gens maitrisant Twitter pour mettre en place leur dispositif sur le réseau social le plus adapté au live-tweet ?

Quel est l’intérêt pour le compte twitter officiel de live-tweeter l’émission en se contentant  de demander après chaque candidat « Qu’avez-vous pensé de sa prestation ? » et en n’interagissant quasiment jamais autrement avec ses followers ?

Pourquoi ne pas avoir pris le pari (un peu fou, certes) d’intégrer les tweets des téléspectateurs aux émissions en live ? (la question avait d’ailleurs été posée par les blogueurs lors de la soirée de présentation. M6 avait répondu que le procédé était à l’étude pour les éditions futures)

Pourquoi avoir choisi Jérôme Anthony comme figure emblématique du dispositif digital alors qu’il montre un intérêt plus que distant aux réseaux sociaux ?

Autant de questions qui risquent de ne pas trouver de réponse avant une prochaine saison, et un constat qui, plus largement, montre qu’il est temps pour les programmes télévisuels d’opter pour une démarche plus globale d’intégration des différents médias.

A lire aussi

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...
DMPP #5 - La communication politique

DMPP#5 – La Communication Politique

Que s’est-il passé en matière de communication politique pendant la dernière campagne présidentielle ? La télé a-t-elle toujours autant

En lire + ...
Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

One commentOn X Factor sur M6 : lorsque la télévision a besoin d’apprendre twitter

  • C’est vrai que c’est assez étrange de leur part de ne pas avoir d’équipes dédiées à la gestion communautaire de l’émission d’autant qu’une large partie du public de cette émission est digital native.

    Ne m’étant pas concentré uniquement sur l’aspect twitter du dispositif, j’ai par contre était assez agréablement surpris par la multiplication des éléments numériques que l’émission offre, j’en ai d’ailleurs écrit un petit article il y a peu : http://www.latetedansleposte.com/2011/05/19/bienvenue-dans-la-television-2-0/

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu