L’arrivée d’Hervé et Stéphane, un direct sans images

dans Culture et Société, Medias

Nous en avons presque l’habitude : le retour des otages français est comme un bon produit, il est « vu à la télé ». Qu’il s’agisse de Florence Aubenas ou de Georges Malbruno et Christian Chesnot, ils sont arrivés à l’aéroport militaire de Villacoublay devant les caméras, plutôt à l’heure du JT, pour un direct rempli d’émotion.

Comme un événement à « vivre en direct », le retour des otages permet au public de suivre la fin heureuse d’une histoire qu’il a vécue en train de se faire, c’est aussi souvent l’occasion pour les politiques de s’offrir un bon « coup de communication ». On l’a d’ailleurs souvent reproché aux gouvernements et autres sauveurs de l’humanité, du type Nicolas Sarkozy, ce qui lui a été largement reproché.

Seulement, le retour des ex-otages Hervé et Stéphane ce matin s’est déroulé autrement. L’atterrissage a eu lieu loin des caméras, et la famille, ainsi que le Président et son épouse ont accueilli les journalistes à l’abri des caméras, le temps des retrouvailles était un moment privé, avant qu’Hervé et Stéphane ne rejoignent leurs confrères pour une conférence de presse.

Que cet événement, qui fût donc privé avant de devenir médiatisé, et que cela vienne d’une demande (légitime) de la famille ou d’un Président de la République déjà en campagne et craignant les critiques, ce n’est pas la question ici. Ce qui m’intéresse, c’est de poser un regard sur ces moments médiatiques sans informations et surtout sans images, ce matin entre 7 h et 9 h 30.

Au-delà du fait que l’avion allait arriver, ce que nous savions tous déjà depuis la veille, il n’y avait pas grand chose à rajouter. De ce fait, nombre de médias ont expliqué longuement que les retrouvailles allaient d’abord être intimes, privées. Puis, l’avion est arrivé. Les quelques 200 journalistes sur place ne voyaient strictement rien, et disposaient de moins d’informations que les rédactions à Paris. Alors, c’était les journalistes en studio qui informaient les journalistes sur place :

–       Alors, Cher X… il paraît que l’avion a atterri ?

–       Oui, mais nous n’avons rien vu. Il est arrivé très vite.

–       Et là que se passe-t-il ?

–       Comme je vous l’ai dit, nous ne voyons pas ce qui est en train de se passer, mais nous savons qu’il vont être accueilli dans un instant par Nicolas Sarkozy et sa femme Carla, et on imagine que les retrouvailles avec la famille vont être très intenses.

–       Oui bien sûr…

–       Le problème, c’est qu’il n’y a aucune image, aucun journaliste n’a eu accès, même pas les journalistes de France Télévision.

–       Attendez, attendez !  Nous voyons les images depuis à la rédaction, Hervé et Stéphane sont avec Nicolas Sarkozy… (il s’agissait en fait de journalistes de LCI qui ont « rusé » clic, clic, clic)

Je vous assure que j’ai entendu ce matin à la radio cette conversation surréaliste. Je ne souhaite pas dire ici de quelle radio il s’agit, car j’apprécie et respecte ce média et ses journalistes.

Ce ne sont pas les journalistes que j’accuse, mais le système des médias tel qu’il est : Un espace médiatique extrêmement concurrentiel où les médias sont contraints de jouer la montre, jusqu’à combler du vide. C’est l’exacte reproduction de ce qui a pu se passer pendant la guerre du Golfe, lorsque les journalistes, confinés dans leur chambre d’hôtel, apprenaient les informations venues de Paris, alors qu’ils étaient sur le terrain.

On constate une fois encore, par cet exemple, que la présence sur le terrain ne fait pas l’information, et que la concurrence dans les médias, si elle est un signe de liberté, n’est pas nécessairement une bonne nouvelle pour la qualité des informations.

Mais que cela ne nous empêche pas de nous réjouir de la libération d’Hervé et Stéphane.

A lire aussi

DMPP #3 – Politique People

Pourquoi les politiques dévoilent-ils leur vie privée ? Pourquoi on vole leur intimité, depuis quand ça existe et comment

En lire + ...

DMPP #2 Pourquoi on regarde la télé-réalité (ou pas) ?

Pourquoi votre maman, votre voisin, votre fils, ou vous-même regardez la télé-réalité ? Hein, pourquoi ? Retour sur 15

En lire + ...

« Des médias presque parfaits », pour un droit de citation

Bonjour à tous, Comme vous l’avez vu, notre première vidéo de #DMPP au sujet de la télé qui parle

En lire + ...

One commentOn L’arrivée d’Hervé et Stéphane, un direct sans images

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu