Festival d’Avignon « La parade du Off, récit d’une première fois » par Virginie Spies

dans Fest. Avignon 2011

La parade du festival Off, c’est chaque année. Les compagnies défilent le long de la rue de la République, dans un capharnaüm aussi semblable que ce qu’est le festival Off : on y voit de tout, parfois on n’y voit plus rien, chaque troupe rivalise d’originalité, distribue ses tracts, donne quelque chose de son spectacle pour faire venir les premiers spectateurs dans les salles dès le lendemain.

En participant à cette parade, en cette fin d’après-midi hier à Avignon, j’avais une double casquette : j’étais là pour observer, comme blogueuse, mais aussi pour participer, car vous le savez, nous jouons « Bienvenue sur Happy TV » en début de semaine prochaine, pour deux représentations. C’était en tout cas une première fois, et je ne regrette pas d’avoir pu vivre cette première fois de l’intérieur.

Nous nous sommes retrouvés à quelques uns de la compagnie SemioProd, munis de nos affiches (j’étais en femme sandwich, je vous évite la photo, ne me remerciez pas), et mes camarades étaient soit en sandwich comme moi, ou encore avec des flyers collés partout sur eux, ou sur leurs chapeaux. (Si un producteur est en train de lire ces lignes, qu’il sache que s’il veut produire mes pièces, ça ne lui reviendra pas trop cher, merci, bisous).

Premier enjeu : parvenir à s’insérer dans le défilé. En bonne universitaire, ça m’a rappelé les manifs, mais pas de « tous ensembleu, tous ensembleu, ouais ! ouais ! », point de revendications ici, plutôt des chansons, des slogans en tout genres.

Une fois que nous avons réussi à trouver une petite place, nous avons dû en changer très vite car nous nous sommes rendu compte que nous étions dans la partie « jeune public », oui ben on débute hein, ça va !

Bon, donc nous avançons un peu, et commençons à raconter des trucs aux personnes le long de la rue. Le long du chemin, qui a bien duré 45 minutes, nous avons inventé des slogans :

–       Bonjour Madame, vous aimez la télé ? Oui ? Tant mieux ! (ou l’autre version) Non ? Tant mieux ! Voilà une pièce qui devrait vous plaire…

–       La télé se moque de nous ?! Très bien, alors moquons nous de la télé !

–       La seule pièce qui ne se joue que 2 fois pendant le festival !

–       Evenement à Avignon, 2 représentations exceptionnelles avant la tournée mondiale au Mexique, au Canada et au Liechtenstein.

–       Une comédie avec de vrais Avignonnais à l’intérieur !

Sans compter bien entendu nos slogans habituels reprenant des phrases de la pièce : « Bienvenue sur Happy TV, la télé qui change la vie ». « La télé qui rend les gens heureux ». « Oui, une meilleure télévision est possible, une télévision qui fait du bien à l’intérieur, et ça se voit à l’extérieur !!! » Etc.

Lorsqu’on est une compagnie qui parade, on est porté par les autres, qu’il s’agisse du public, qui attend beaucoup, mais aussi des autres troupes et de nos propres camarades de jeu. Du coup, l’ambiance se crée  instantanément, une fois que l’on commence à se prendre au jeu.

Près de nous, deux jeunes hommes défilaient montés sur des échasses à ressorts. Lorsqu’ils disposaient d’assez de place, ils faisaient des pirouettes, et étaient applaudis par la foule. Nous en profitions pour hurler de bonheur, remercier le public, et leur distribuer nos flyers, dans la joie et la bonne humeur.

Le public joue un rôle essentiel : il porte les compagnies, il dit, par sa présence, qu’il est déjà là, qu’il est prêt. De nombreuses personnes ont déjà un programme du Off entre les mains, et attendent qu’on leur donne des tracs, qu’on leur parle de ce qu’on va faire, qu’on les fasse rire : il est déjà un public. Il est en attente, prêt pour demain. Il n’est pas encore fatigué de se faire tracter, il a encore du plaisir à prendre les documents qu’on lui propose, il est là pour écouter, voir, prendre, partager.

Une dame, croyant nous reconnaître, nous a même dit nous avoir vus l’année dernière, et a ajouté que c’était formidable, comment ne pas la remercier de ce récit qu’elle venait de créer ? Le théâtre s’invente donc autant dans la tête du public que dans celle de ceux qui l’écrivent et l’interprètent.

Est-ce à dire qu’il y aura du monde pour venir nous voir lundi et mardi prochain ? Difficile de le savoir maintenant : nous sommes noyés dans plus de 1000 spectacles, et ne jouons que deux fois. Mais nous avons la pêche, et nous allons tout faire pour que ça marche, et que ça plaise.

Affaire à suivre…

Virginie Spies.

A lire aussi

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

DMPP #6 – A quoi servent les animateurs télé ?

Pourquoi on adore (ou on déteste) certains animateurs télé ? Quel est leur pouvoir ? Qu’est-ce qui se joue ? Et

En lire + ...

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu