Création d’une nouvelle catégorie sur le Semioblog : Les Mythologies

dans Mythologies

Le Semioblog inaugure une nouvelle catégorie : les mythologies. Au départ, Mythologies est un recueil de 53 textes rédigés par Roland Barthes, dans les années 1950 au fil des mois et à partir de l’actualité. Les textes sont ensuite publiés aux éditions du Seuil en 1957.

Roland Barthes a montré ici que la Semiologie pouvait s’emparer du quotidien, analyser l’ordinaire et ses objets. L’objet de ses réflexions était varié : article de presse, photographie d’un magazine, film, personnages ou récits médiatiques, publicités, nourriture…

Pour le semiologue, le mythe est une parole, un système de communication, un message. Il est donc un système sémiologique, et l’objet de l’analyse nous parle de la société dans laquelle nous sommes, car le mythe est un signe.

A partir des propositions théoriques de Roland Barthes ainsi que de ses différents textes, et dans le cadre de mon cours de Semiologie, mes étudiants de deuxième année de Licence information et communication de l’université d’Avignon ont travaillé à la rédaction d’un texte traitant d’une mythologie. Nous avons pris beaucoup de plaisir à décortiquer ces objets du quotidien, les idées étaient originales, et les angles pertinents, c’est pourquoi ils ont accepté ma proposition suivante : ouvrir une catégorie spécifique sur le Semioblog, dans laquelle ils pourront publier leurs propres mythologies. Cette publication était une proposition, les textes que vous allez lire sont donc ceux qui m’ont été envoyés pour publication.

Je souhaite qu’à la suite de ces mythologies, la catégorie puisse continuer de vivre sur le Semioblog, si vous aussi, lecteurs du blog souhaitez contribuer, vous savez que le Semioblog est aussi là pour cela.

En attendant, bonne lecture.

V. Spies.

A lire aussi

DMPP #3 – Politique People

Pourquoi les politiques dévoilent-ils leur vie privée ? Pourquoi on vole leur intimité, depuis quand ça existe et comment

En lire + ...

DMPP #2 Pourquoi on regarde la télé-réalité (ou pas) ?

Pourquoi votre maman, votre voisin, votre fils, ou vous-même regardez la télé-réalité ? Hein, pourquoi ? Retour sur 15

En lire + ...

« Des médias presque parfaits », pour un droit de citation

Bonjour à tous, Comme vous l’avez vu, notre première vidéo de #DMPP au sujet de la télé qui parle

En lire + ...

2 commentsOn Création d’une nouvelle catégorie sur le Semioblog : Les Mythologies

  • Mythologies ? Je dis oui !

    Mais j’aurais une Petite question ; si Barthes aurait du écrire ses mythologies aujourd’hui aurait il pu écrire :
     » Au fond le Nègre n a pas de vie pleine et autonome : c est un objet bizarre; il est réduit à une fonction parasite, celle de distraire les hommes blancs par son baroque vaguement menacant: l’Afrique c’est un guignol un peu dangereux » ( p 62 Ed Points ) ?

    Le livre est remplis de ces phrases qui, aujourd’hui paraissent presque choquantes.
    Comment « Mythologies » a t’il été acceuilli en 57 ?
    Qu en gardez vous aujourd’hui ? la démarche bien sur, le style et l’humour ( j’espère!!) mais comment rendre intemporel et pouvoir citer un livre qui a pour but d’analyser des sujets trés arbitraires de l’actualité des annés 50 ? !

  • Votre commentaire me fait penser à cet album de Tintin au Congo qui, lorsqu’il est relu aujourd’hui, suscite de nombreux commentaires, et l’on dit d’Hergé qu’il était alors raciste.

    Ce que je souhaite en garder aujourd’hui, c’est en effet la démarche, et surtout le fait que Roland Barthes a montré que les sujets analysables pouvaient être, comme vous le soulignez avec justesse, très arbitraires. Il a fait apparaître que la semiologie pouvait se saisir d’objets banals et du quotidien. Il le montre aussi en s’intéressant à la mode. Si quelques semiologues parviennent à travailler sur la télévision aujourd’hui, c’est sans doute parce que dans ces années, Roland Barthes a montré la légitimité du banal, pour mieux comprendre la société.

    Bien cordialement,

    V.S.

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu