La mise en scène du récit dans l’émission Strip-tease et les effets du live-tweet

dans Télévision

Lundi dernier, c’était le retour de l’émission Strip-Tease sur France 3, pour sa vingtième saison. De nombreux discours ont émané de cette diffusion, notamment sur Twitter, amenant même les producteurs de l’émission à s’expliquer sur leurs intentions (clic, clic, clic).

Qu’est-ce qui choque ?

A en lire l’essentiel des commentaires sur Twitter, ce qui choque principalement, c’est le malaise que l’émission provoque. Ce malaise provient du fait qu’il pose le téléspectateur dans une position de voyeuriste.

Le public entre comme par effraction dans une famille qui (c’était le cas ce lundi soir), tente de trouver une compagne pour Damien, jeune agriculteur dont les grands-parents ont contacté une agence matrimoniale spécialisée dans l’export de jeunes roumaines…

Les situations ne peuvent que provoquer des sentiments chez le téléspectateur : empathie, pitié ou rires devant la description de situations désespérées.

C’est donc un malaise qui est provoqué par l’émission, malaise d’assister à des situations qui témoignent des difficultés d’un jeune homme évidemment choisi pour ce qu’il y a en lui de caricatural, pour ce côté Dany Boon qui ne pourra jamais être drôle.

Il n’y a pas que la voix-off qui fait le récit

Dans Strip-tease, tout repose d’abord sur le casting. Les personnages (car il s’agit de personnages) sont essentiels car c’est sur eux que va reposer une partie du récit.

Strip-tease part de situations réelles pour les mettre en récit, ce qui n’est pas le cas d’émissions de télé-réalité de type Secret Story qui créent de toutes pièces des situations, ni d’émissions telles que L’amour est dans le Pré qui, si elles se basent sur des personnages réels créent des situations « télévisualisables ».

Là où l’on se trompe souvent, c’est lorsqu’on pense que Strip-tease ne crée pas son récit car il n’y a pas de voix-off. Or, la voix-off peut contribuer à écrire l’histoire (c’est le cas dans Confessions intimes), mais l’absence de voix-off ne signifie pas, à l’inverse qu’il n’y a pas d’écriture. Cette écriture existe bien, elle est visuelle, elle est dans le montage. Si dans Confessions intimes, la voix-off nous traduit les sentiments des personnages et nous indique les moments importants de l’histoire en prenant le téléspectateur par la main, dans Strip-tease, c’est le travail de l’image et du montage qui compte.

Et c’est bien cela qui permet à la productrice du reportage de dire que « ce n’est pas de la télé-réalité mais de la télé du réel ». On le voit, se passer d’indications par la voix permettrait d’accéder à « plus de réel », comme si nous étions dans une forme de cinéma-réalité, du documentarisation.

Les différences avec un programme tel que Confessions Intimes sont nombreuses. Il y a l’absence de voix-off, nous l’avons vu, mais nous sommes aussi dans une télévision qui ne prétend pas soigner ni arranger les choses. Dans Strip-tease, point de psychologue qui va venir tout résoudre en quelques mots, comme par magie. C’est aussi pour cela que la production prétend montrer la réalité.

Pourtant, montrer la réalité serait bien plus ardu que cela. Pour être tout à fait honnêtes, les producteurs devraient reconnaître la mise en scène du réel et le fait que ce qui est recherché avant tout, c’est bien la monstration et la mise en récit de personnages qui vivent des situations qui exacerbent notre voyeurisme, voire notre plaisir sadique.

Les effets du live-tweet 

Les téléspectateurs sont habitués à ce format : Strip-tease est une émission diffusée depuis 20 ans en France. Si les producteurs ont ressenti le besoin de s’expliquer pour répondre aux polémiques cette semaine c’est parce qu’une partie du public n’est plus silencieux. Il a l’occasion, notamment sur Twitter, de s’exprimer sur les programmes et de témoigner de son ressenti.

Très vite, les propos font polémiques, car ils sont repris dans les médias, et c’est ainsi que va se créer un buzz. Or le principe de Strip-tease n’a pas changé, l’écriture est sensiblement restée la même.

Ces polémiques sont elles le signe d’une prise de conscience du public, ou simplement du fait qu’aujourd’hui les téléspectateurs ont plus facilement la parole ? Prendre du plaisir à regarder Strip-tease tout en dénonçant ses propres pratiques télévisuelles, c’est aussi cela, aujourd’hui, ce que nous permet le live-tweet.

Virginie Spies

Pour revoir l’émission sur Pluzz : clic, clic, clic.

A lire aussi

Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

DMPP #3 – Politique People

Pourquoi les politiques dévoilent-ils leur vie privée ? Pourquoi on vole leur intimité, depuis quand ça existe et comment

En lire + ...

DMPP #2 Pourquoi on regarde la télé-réalité (ou pas) ?

Pourquoi votre maman, votre voisin, votre fils, ou vous-même regardez la télé-réalité ? Hein, pourquoi ? Retour sur 15

En lire + ...

One commentOn La mise en scène du récit dans l’émission Strip-tease et les effets du live-tweet

  • Je pense que la notion de fiction est ici essentielle. La plupart des programmes idiots ou violents ont toujours une mise en scène qui suggère l’irréel de manière visuelle. C’est ainsi que les reportages trop spectaculaires passent pour des divertissements alarmistes alors qu’ils traitent souvent de sujets bien réels. Dans ce cas précis, la représentation souvent accablante des individualités et son aspect volontairement réaliste me semble une bonne approche de l’exemplarité. Ne pas distancier le téléspectateur par des effets visuels ou sonores permet de l’impliquer et de s’interroger : puis-je me moquer ? Est-ce moi à l’écran ? Est-ce que je connais une personne dans ce cas ? Il me semble que le véritable travers est plutôt de faire passer pour fiction pure des réalités de notre vie quotidienne. Je pense ainsi que les grands sujets à sensation comme le trafic de drogue par exemple mériteraient grandement un traitement « à la strip-tease » : la prise de conscience intime du réel ferait grand bien à bon nombres de spectateurs passifs.

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu