Le Naturaliste ou le voyage en ballon, par Marie-Caroline Neuvillers

dans Fest. Avignon 2012

 

Je vous raconterais bien l’histoire mais je ne suis pas  sûre d’avoir très bien suivi. Il y a une chose dont je suis certaine en revanche : J’ai ri. Beaucoup. Parce que c’était drôle (ce qui est souvent une très bonne raison pour se mettre à rire) mais aussi parce que c’était fin, déjanté, complètement fou et admirablement interprété.

Patrick Robine nous raconte son extraordinaire voyage à bord du ballon dénommé le «White  Spirit» accompagné de sa chère et tendre, Rita Martini, passant successivement de la chaine des Pyrénées assemblé à la main par les Espagnols, à l’imitation du Tilleul, de l’éponge de mer et même de l’oeuf au plat (Patrick Robine imite l’oeuf au plat à la perfection, sachez-le)…

Pas de photos, de musique ou d’accessoires, Patrick Robine n’a besoin de rien d’autre que sa gestuelle et sa voix pour nous laisser voir et entendre ses fantaisies aussi clairement que si nous étions nous aussi à bord de son ballon, pour que l’on participe  au plus invraisemblable et au plus poétique de tous les voyages.

Dans les airs suivi par des poissons volants, ou sous la terre à la découverte d’un chaman, il bourlingue et ne perd pas une seconde notre attention, aussi transportée que son récit.

Marie-Caroline Neuvillers.

Tous les jours jusqu’au 28 juillet au Théâtre des 3 soleils, à 17h : clic, clic, clic.

Quelques mots sur l’auteur :

Marie-Caroline Neuvillers aime le Festival même si ça ne se voit pas toujours et tentera cette année d’être aimable avec tous les tracteurs et les touristes à casquette qu’elle croisera. Elle tentera, elle ne promet rien. Vous pouvez la suivre sur Twitter : clic, clic, clic.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu