Les bonnes tables du festival d’Avignon : le restaurant le Zinzolin

dans Fest. Avignon 2012

Pendant le mois de Juillet, le Semioblog vous invite au festival d’Avignon.  On vous parle des spectacles, de l’ambiance, mais aussi des lieux d’Avignon, comme les restaurants. Car à Avignon, pendant le festival, pour se restaurer c’est comme pour voir une bonne pièce de théâtre, il y a le pire, comme le meilleur…

Les Avignonnais le savent, le Zinzolin est une bonne adresse pour déjeuner ou dîner pendant l’année. C’est le cas d’un bon nombre de restaurants à Avignon, il ne faut pas être mauvaise langue.

Seulement voilà, il arrive que pendant le festival, ces mêmes restaurants gonflent leurs prix pour des portions plus petites, embauchent un personnel peu aimable car sous-payé, bref, profitent de trois semaines d’embellie où le festivalier a chaud, où le festivalier à faim, où le festivalier est pressé.

Ce n’est pas le cas du Zinzolin, qui propose des plats bons et sympathiques aussi bien en Juillet qu’au mois de décembre. Il s’adapte même avec habileté à la situation festivalière, en vous proposant des plats adaptés si vous avez un spectacle dans la demi-heure. Vous opterez alors pour des Zinzopâtes à 13 € ou un coquelet français, ratatouille et pommes de terres grenaille pour 14 €.

Si vous avez un peu plus de temps et surtout très faim, ne resistez pas au burger maison, et si vous faites attention à votre ligne, Thomas et Marie vous proposent des salades dont vous me donnerez des nouvelles. Vous vous en sortirez pour 15 € sans le vin.

Ajoutez à cela un emplacement idéal, au 22 de la rue des Teinturiers, et vous bénéficierez, en plus, de l’animation de la rue la plus vivante d’Avignon en Juillet (et la plus morte le reste de l’année) !

Virginie Spies.

Plus d’infos sur leur site : clic, clic, clic.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

One commentOn Les bonnes tables du festival d’Avignon : le restaurant le Zinzolin

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu