L’impatience du festival d’Avignon, par Marie-Caroline Neuvillers

dans Fest. Avignon 2013

Dans en gros un mois, 31 jours et je ne sais pas trop trop combien d’heures mais n’hésitez pas à faire le calcul vous-même, c’est le début du Festival. C’est marrant le Festival, c’est un peu comme l’été (et ça tombe bien parce que figurez-vous que ça tombe au même moment). Tu crèves d’envie que ça arrive, tu guettes le moindre signe en te disant que ça y est ça ne va pas tarder, tu en rêves en hiver quand tu es transie de froid, tu en rêves en mai quand tu es aussi transie de froid parce que c’est pareil que novembre cette année, et puis un jour PAF tu y es. Et tu te mets à te plaindre que tu as beaucoup trop chaud, que chaque nuit les moustiques te prennent pour le camion du don du sang,  que tout le monde en parle et que ça devient super relou, qu’il y a trop de monde sur la route, sur la plage, ou qu’il n’y a personne au bureau.

Voilà c’est la même chose. En fait quand on vit à Avignon, on ne sait pas vraiment ce qu’on veut. On se plaint toute l’année que les rues sont vides et au mois de juillet on hurle qu’on ne peut plus bouger sur les trottoirs. On déplore le manque de choses à faire et subitement on trouve que la ville est trop bruyante, trop pleine. On est un peu la connasse dans la série télévisée qu’on n’a jamais avoué regarder, celle qui n’arrive pas à se décider entre ce mec super beau et super musclé et cet autre mec super beau et super musclé et qui la fait tourner en bourrique pendant 8 saisons. C’est ridicule. Aucun mec super beau et super musclé n’attends que tu te décide dans la vraie vie, si tu ne sais pas il va juste chez la fille d’en face qui se monte moins le bourrichon. En fait on dirait que ça nous plait. On dirait qu’on n’attend que ça. Un peu comme si on faisait exprès d’aller se coller au milieu de la rue des Teinturiers le 14 juillet vers 16h, qu’on se démerdait pour avoir le magazine La Terrasse (imagine le poids d’un bébé éléphant, c’est à peu près le même que celui de La Terrasse) de trainer ses sandales au milieu de celles des comédiens et que là enfin, après avoir passé 12 mois à se contenir on pouvait enfin gueuler très fort « MAIS C’EST PAS POSSIBLE BORDEL TOUT CE MONDE ».

Tous les ans on fait semblant de s’étonner. Est-ce que c’est pour savourer encore plus ? Est-ce que c’est parce que c’est censé être notre rôle à nous, les gens qui sont là toute l’année à attendre que les autres reviennent ? Dans le fond, si les touristes, les festivaliers, les compagnies ne voyaient jamais l’ombre d’un Avignonnais soupirer très fort dans la rue en regardant par terre pour éviter les tracts, ils seraient peut-être atrocement déçus. Alors ils décideraient d’aller faire la fête ailleurs. Genre dans le Nord-pas-de  Calais, parce que la canicule c’est rigolo un moment mais ça coûte cher en Biafine et en bières. Du coup on réagirait pareil que la connasse qui a dit non au mec super beau et super musclé : On s’étonnerait. Et on déciderait de lui courir après. Enfin on se mettrait à courir après le Festival hein, pas après le mec. Enfin ça dépend.

Bref.

On ne voudrait surtout pas que ça arrive. Parce que là en ce moment, on est tous en train de se frotter les mains à voir passer des histoires de réunions pour le OFF, à entendre parler de la clôture des inscriptions, à guetter les demandes d’accréditations. Et on sera tellement heureux, dans les 10km de queue d’un théâtre à penser à son insolation, à 3h du matin à ne pas pouvoir dormir parce qu’il y a toute une compagnie allemande qui cuve sous la fenêtre, les mains pleines de tracts, les pieds plein d’ampoules. Et on se dira que ça valait carrément le coup d’attendre et même de se plaindre, ouais. Comme tous les ans.

Pour suivre M-C Neuvillers sur Twitter : clic, clic, clic.

A lire aussi

Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

DMPP #3 – Politique People

Pourquoi les politiques dévoilent-ils leur vie privée ? Pourquoi on vole leur intimité, depuis quand ça existe et comment

En lire + ...

DMPP #2 Pourquoi on regarde la télé-réalité (ou pas) ?

Pourquoi votre maman, votre voisin, votre fils, ou vous-même regardez la télé-réalité ? Hein, pourquoi ? Retour sur 15

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu