La Nouvelle Edition, pour quel public ? Par Thibaut Pierrepont

dans La Nouvelle Edition Canal+

Pour quelques jours encore, le Semioblog analyse La Nouvelle édition, diffusée en clair sur canal + à 12h20. Aujourd’hui, Thibaut Pierrepont analyse le public de cette émission.

Comme toute chaine qui se respecte, Canal+  se doit de proposer des émissions en accord avec ses téléspectateurs et son identité. Alors, quelle est la cible privilégiée de La Nouvelle édition ?

Le clair : un public plus large que d’habitude

La Nouvelle édition figure comme l’une des rares émissions en clair, qui a donc comme ces dernières, un rôle important  de vitrine de la chaine auprès d’un panel de téléspectateurs non abonné. L’émission est confrontée à un auditorat habitué à l’esprit canal+, mais également à un public qui doit le découvrir pour y adhérer.

L’émission a donc pour public des téléspectateurs non engagés et auprès de qui elle doit potentiellement jouer la séduction dans le but de les voir rejoindre le rang des fidèles, mais sans toutefois oublier ses abonnés, cible généralement constituée d’hommes et femmes de classe sociale supérieure jeune (en dessous de 50 ans). L’esprit canal montre que son public cherche une autre vision de la télévision, et notamment  de l’information.

Un public en soif d’information

La Nouvelle édition étant avant tout une émission d’actualité, il est évident qu’elle attire un public en quête de news, d’actualités, qui s’intéresse globalement au monde qui l’entoure et qui cherche à comprendre l’espace social dans lequel il vit.

L’actualité est grand public, avec des titres nationaux et internationaux, mais non spécialisés. Ils ont beau être légèrement développés quand il s’agit de titres qui font la une, vous ne trouverez pas pour autant un dossier complet, d’analyses et d’enquêtes que vous trouveriez sur des chaines spécialisées. La cible est donc le français moyen, qui s’intéresse à tout, et regarde l’information pour être un au courant de ce qui se passe ailleurs.

Entre midi et deux, à l’heure où les ventres gargouillent, bon nombre de français regardent leur écran ou plutôt l’écoutent, pendant qu’ils préparent ce qu’ils se mettront sous la dent, sans y prêter vraiment attention. On peut voir dans la construction de l’émission qu’il y a une redondance des titres. A la manière des chaines d’actualité en continu comme sa grande sœur I-Télé, on peut voir un cycle d’information. Les titres forment une boucle, bien utiles lorsqu’on les a ratés lors de la première diffusion, et ils nous donnent envie d’en savoir plus. Cependant, avez-vous déjà essayé de regarder pendant un long moment ces chaines d’actualité en continu ? On s’en lasse très vite, le contenu étant trop répétitif. Eh bien sur LNE c’est parfois ce qui arrive, bien que l’émission soit beaucoup plus rythmée par des touches d’humour ou des chroniques intéressantes.

Une équipe à l’image de sa cible

La Nouvelle édition avec son équipe relativement jeune présente un genre bien singulier. Les rires, les gaffes ou les remarques parfois osées des chroniqueurs pimentent l’émission. Un esprit dynamique, de convivialité et de familiarité rôde sur le plateau. Cette équipe jeune parlera inévitablement plus à un téléspectateur jeune auquel il pourra s’identifier.

C’est donc une cible jeune, dynamique, pendant son horaire de pause casse-croute que la chaine essaye d’attirer. Ce n’est pas les courtes chroniques drôles, parfois même déjantées comme avec « L’instant barré » qui nous feront dire le contraire.

Un journal d’actualité à la cible plus jeune qu’ailleurs

« Salut à tous » est le mot d’ordre pour un bon début d’émission pour Ali Baddou. Jean-Pierre Pernaut en serait outré ! Au programme de l’émission, réseaux sociaux, réponses aux réactions des twittos, sports, infos mondiales plus ou moins trash, changent du marché aux truffes de Lalbenque dans le Lot et les autres infos « heureuses » de Pernaut. La maison de retraite du coin n’est pas sur le point de se lever de son fauteuil pour changer de chaine. Seuls les plus jeunes auront goût pour  ce journal TV d’aujourd’hui.

Il semblerait donc, pour répondre à notre problématique, que La Nouvelle édition soit décidément une émission destinée à un public jeune et actif en soif d’une information généraliste.

Thibaut Pierrepont

Thibaut Pierrepont est étudiant en deuxième année d’Information-Communication à l’université d’Avignon. Vous pouvez le suivre sur Twitter : clic, clic, clic.

A lire aussi

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...
DMPP #5 - La communication politique

DMPP#5 – La Communication Politique

Que s’est-il passé en matière de communication politique pendant la dernière campagne présidentielle ? La télé a-t-elle toujours autant

En lire + ...
Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu