« Pas cap », ou la vérité sur ceux qui vivent à Avignon le reste de l’année

dans Fest. Avignon 2013, Fest. Avignon 2014

Cher festivalier, cher touriste, cher « je ne vis pas à Avignon toute l’année » (petit coquinou va) il faut que je t’avoue quelque chose. Pendant le festival, les gens qui ne sont pas des touristes et pas des « je vis à Avignon toute l’année » (et donc qui sont là tout le temps, tu suis un peu ?) font pendant trois semaines, des choses que toi, tu ne vois pas. On te rassure, ça n’a rien de dégoûtant, ça n’implique pas de drogue (ou si peu) ou d’animaux. Non c’est juste histoire de se payer une bonne marrade, comme ça de temps en temps.

Tu te souviens quand tu avais 8 ans dans la cour de récré à l’école et que tu lançais à ton meilleur copain:  «  Pas cap de … ? » Eh bien voilà. On se fait des « Pas cap » de pendant trois semaines. Comme on a chaud et que c’est le mois de juillet et que par conséquent, certains d’entre nous sont un peu ivres toute la journée, on est toujours cap. Toujours.

Il y a le traditionnel « Pas cap de traverser la rue des Teinturiers sans avoir un seul tract ». Tu me diras celui-là tu as commencé à  le flairer hein ? Tellement que je soupçonne des « je ne vis pas à Avignon toute l’année » de nous voler un peu le truc (petit coquinou derechef tiens). La semaine dernière encore, je suis arrivée au bureau en courant, essoufflée, les cheveux en bataille,  mes vêtements à moitié arrachés et une grand trace de tong sur la joue, en hurlant à mon patron : « QUATRE ! J’EN AI EU QUE QUATRE ! ». Sa mine s’est renfrognée d’un coup réalisant qu’il venait de perdre des points au classement (oui il y a un classement). Il en a lâché son nem (c’était l’heure du déjeuner) et, très mauvais joueur a déclaré jalousement que c’était simplement parce que de toute évidence, les compagnies n’étaient pas très en forme cette année.

Oui parce que tu vois il y a une saine compétition qui s’est installée entre nous au fil des années. Maintenant on se fait des blagounettes pour épicer un peu les journées. Toujours un plaisantin pour te filer un grand coup dans l’épaule et te faire tomber sur le mec qui distribue la terrasse ou te lancer un programme du OFF dans les mains juste avant d’arriver rue de la République à 18h.

Bref, tu l’auras compris après une dizaine de festivals, il a fallu qu’on corse un peu le truc histoire de pas tomber dans l’ennui. Après la rue des Teinturiers sans tracts nous avons donc mis au point le slalom Teinturiers homme/femme, consistant à ne pas s’arrêter une seule fois en traversant la rue. Non pas une seule. Même pas derrière Jean-Jacques et Yvette flanqués au milieu des pavés pour acheter un éventail à belle maman, même pas derrière la  compagnie coréenne en train de faire des triples saltos et de jongler avec leurs langues, même pas devant Ewan McGregor. C’est incroyablement difficile et certains pensent déjà à proposer la discipline pour les prochains JO. A noter que la seule différence entre le slalom homme et le slalom femme consiste pour les femmes à ne pas, en plus, se briser la cheville à plusieurs endroits en glissant dans leurs tropéziennes.

Évidemment les « Pas cap » ne s’arrêtent pas aux Teinturiers. Ce serait trop simple. Il existe également le « Pas cap de traverser la file d’attente devant le Palace à 18h30 », le « Pas cap de trouver une place en terrasse place des Corps Saints après 21h », le « Pas cap d’aller dîner place de l’Horloge et commander un plat en sauce », le « Pas cap d’essayer de courir dans une rue, n’importe laquelle, sans se fendre le crâne en glissant sur une affiche », le « Pas cap de vivre avec moins de 20 euros pendant une semaine » ou encore le « Pas cap de trouver une place gratuite pour te garer intramuros après 5h30 en respectant le code de la route »…

Il est bien évident que l’on répond toujours Cap et qu’on préfère échouer lamentablement que de ne pas essayer. D’ailleurs celui qui répond « Pas cap » est immédiatement roué de coups avant d’être exilé à Levallois.

Enfin voilà, si je te raconte tout ça c’est parce que je trouvais pas ça hyper fair play que tu ne sois pas dans la confidence pendant que nous, on se tape des barres de lol toute la journée. Et aussi pour que tu saches que si jamais on se croise place de l’Horloge et que je suis en train de commander un bœuf bourguignon, c’est uniquement parce que Virginie et François eux, sont en train d’essayer de courir rue des Teinturiers.

Marie-Caroline Neuvillers

Quelques mots sur l’auteur:

Marie-Caroline Neuvillers prépare une thèse, et écrit des choses sérieuses le jour pour gagner sa vie honnêtement, puis le soir venu, écrit des choses avec du lol dedans sur le Festival d’Avignon. Elle passe donc son temps à faire semblant de se plaindre alors que dans la vraie vie elle adore les touristes et le mec qui distribue la Terrasse. Mais toujours pas les gens qui disent « en Avignon ».

A lire aussi

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...
DMPP #5 - La communication politique

DMPP#5 – La Communication Politique

Que s’est-il passé en matière de communication politique pendant la dernière campagne présidentielle ? La télé a-t-elle toujours autant

En lire + ...
Les pouvoirs du direct - DMPP #4

DMPP #4 – Les pouvoirs du direct

A quoi servent les émissions en direct ? Depuis quand ça existe, pourquoi on aime ça et en quoi

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu