La nuit américaine du Semioblog

dans Elections US 2016

Dans la nuit de mardi 8 à mercredi 9 novembre, le Semioblog vous convie à sa nuit américaine.

En quoi ça consiste :

. A suivre l’élection américaine,

. A faire le tous ensemble (tous ensembleuu, tous ensembleuu, ouais ! ouais !) via un live-tweet avec le hashtag #SemioUS.

Qu’est-ce qu’on fait :

. On démarre vers 21 h mardi soir,

. On regarde, on commente, on analyse : La façon dont les médias français couvrent l’élection américaine : Radio France, Quotidien de Yann Barthès sur TMC, toutes les chaînes info et sites internet. La façon dont les médias américains couvrent l’élection, comment les candidats et leurs équipes communiquent sur les réseaux sociaux, (… ajoutez ici ce que vous avez envie d’analyser…).

Où ça :

. Vous faites ça de chez vous,

. Ou alors vous vous réunissez entre amis ou en famille avec vos smartphones, ordinateurs etc,

. On se retrouve sur Twitter et autres moyens de communication moderne avec le hashtag #SemioUS

Pourquoi faire ça ?

. Parce qu’il s’agit d’une élection historique (et que du coup on pourra la raconter à nos petits enfants),

. Parce qu’on a envie de comprendre comment les médias vont relater cet événement,

. Parce que le suspense reste intense et qu’on a peur que Trump gagne,

. Parce que cela promet d’être très intéressant.

Qui peut participer ?

. Toi, ta maman, ta sœur, ton cousin, tes collègues de promo, tout le monde,

. Et donc toutes les personnes qui s’intéressent aux médias,

Et après ?

. On sera ‘totalement jet lag’,

. On fera des articles / bilan sur le Semioblog (d’ailleurs vous pouvez nous soumettre vos idées d’articles si vous le souhaitez),

. On aura vécu l’élection US ensemble.

Virginie Spies

#SemioUS

P.S. : Sur Twitter, n’oubliez pas d’utiliser le hashtag #SemioUS sinon on ne pourra pas se retrouver.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu