DMPP #6 – A quoi servent les animateurs télé ?

dans Des médias presque parfaits, Medias

Pourquoi on adore (ou on déteste) certains animateurs télé ? Quel est leur pouvoir ? Qu’est-ce qui se joue ? Et surtout, qu’est-ce que les animateurs nous disent de la télévision et des médias ? Cet épisode de DMPP s’intéresse à la question des animateurs et des présentateurs à la télévision et à la radio.

Dès le départ, la télévision a eu conscience qu’il fallait un lien entre la télévision et son public, qui est passé par les speakerines, puis les présentateurs. Très vite également, ce lien est passé, entre autres, par le regard caméra « les yeux dans les yeux », qui représente la figure de la conversation et permet d’instaurer un lien d’inimité.

Les animateurs peuvent donner l’impression d’avoir certains pouvoirs, et ils doivent susciter la confiance du public, afin d’incarner leur émission et la chaîne sur laquelle ils travaillent. L’animateur doit paraître sympathique et (sur les plus grandes chaînes) correspondre à des valeurs familiales afin de plaire aux téléspectateurs. Enfin, le présentateur ou animateur est aussi une célébrité dont la vie privée intéresse souvent le public.

Finalement, interroger le rôle des présentateurs et des animateurs, et notre attachement à ces personnalités, c’est aussi questionner la question du langage télévisuel. La télévision se présente comme un média de la relation, de la proximité, du contact et de l’intimité.

Bibliographie

Sabine Chalvon Demersay, Dominique Pasquier, « Drôles de stars : la télévision des animateurs », Aubier, 1990.

François  Jost, Télévision n°6 « Stars de télévision », numéro coordonné par Dominique Pasquier et Myriam Tsikounas, CNRS Editions, 2015.

François Jost, « Comprendre la télévision et ses programmes », 3ème édition actualisée et augmentée, Armand Colin, 2017.

Virginie Spies, Télévision, presse people, les marchands de Bonheur, Bruxelles, De Boeck INA, 2008.

Eliséo Veron « Il est là, je le vois, il me parle », Revue Réseaux vol 4, 1985, numéro 21, pp. 71-95

A lire aussi

C’est un beau roman, c’est une belge histoire (…)

(…) que nos voisins d’outre-Quiévrain entretiennent avec Avignon et avec son festival. Les Belges sont très nombreux au Festival

En lire + ...

Attente, nom féminin, action d’attendre quelque chose, d’attendre quelqu’un…

Juillet, Avignon, le festival a envahi les rues. Avignon s’est vêtue de sa plus belle tenue : les affiches. Qu’on

En lire + ...

Au Festival d’Avignon, certains s’inventent et d’autres s’éventent !

En juillet, chaque année, Avignon offre un large éventail de divertissements, de lieux insolites, inattendus ou adaptés plus opportunément

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu