La saga de l’été de TF1 : Une recette sans mystère

dans Télévision

mys

Pas de mystère pour la sage de l’été de TF1, car cette série, qui a débuté hier soir, regroupe la totalité des ingrédients nécessaires pour faire une pure saga de l’été. Voici la recette :

– Prenez tout d’abod un titre qui puisse passer partout sans trop vous prendre la tête, et s’il rappelle une ancienne émission de TF1, ce n’est pas un problème, au contraire. Choisissez « Mystère ».
– Choisissez pour vos personnages des noms et des prénoms qui ressemble à des noms et des prénoms de sagas de l’été. Pour « Zodiaque » en 2006, choisissez Ester Delaître, pour « Mystère » en 2007, préférez Laure de Lestrade, ce qui revient exactement au même.
– Conservez des éléments qui font l’identité de TF1 : Un climat de peur et de suspicion, l’idée selon laquelle la police ne fait pas son travail, et surtout montrez que la vérité est peut-être ailleurs… Ainsi, vous reviendrez habillement sur les programmes de reality-show des années 90 qui entretenaient l’angoisse de leurs téléspectateurs.
– Prenez des « acteurs » qui ont, par le passé, joué dans des séries d’AB Production. Par exemple, en faisant jouer l’actrice qui interprêtait « Ilgeugeu » dans « Les musclés », par cette saga qui va bientôt parler d’extra-terrestres, vous montrerez ainsi la cohérence d’une chaîne entre ses anciennes et ses nouvelles fictions, puisque Ilgeugeu, il y a 15 ans, jouait le rôle d’une extra-terrestre.
– Puisque c’est une saga, n’oubliez pas d’y ajouter du soleil, de la provence, et saupoudrez le tout de secrets de famille.
– Mettez au four un été, sans omettre que la temporalité de la série doit être la même que celle du téléspectateur (les personnages vivent leur histoire en été 2007).
– Servez bien chaud, et vérifiez l’audience, qui sera de 9 millions 4 de téléspectateurs pour 40,1 % de parts de marché.

A lire aussi

Fuite nucléaire du petit écran pour distraction massive !

Une artiste aux multiples facettes, musicienne aux nombreux talents se souvient, raconte et revisite son histoire en chansons __

En lire + ...

Nous étions debout et nous ne le savions pas… quelle audace !

Un jour, on se lève et on se dit « stop », cela ne peut plus durer.  On se dit : « ça

En lire + ...

225 000 visions du pire, 225 000 occasions de dire, 225 000 raisons d’agir !

La maltraitance envers les femmes ne cesse d’augmenter et les victimes se mettent à témoigner. Faut-il le voir pour

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu