Naissance d’un « people »

dans Presse people

Hayden.jpg

Il existe un phénomène amusant, étonnant, interessant et aussi un peu effrayant, que chacun peut observer et qui est : la naissance d’un « people ».

Comment ça marche, la naissance d’un « people » ? C’est très simple. Au début, il n’y a rien. Puis, arrive à la télévision une série américaine qui connaît le succès. Alors, va naître un « people », il s’agit d’un acteur ou d’une actrice qui joue dans cette série…

Tout petit au début, le « people » va très vite prendre de l’ampleur. Aux USA tout d’abord. Il commence par être suivi par des photographes, beaucoup de photographes. On voit ses photos sur les sites Internet des agences qui mettent ces images sur le marché. Le bébé people doit impérativement sortir en discothèque, aller à toutes les remises de prix et avoir un(e) fiancé(e) mignon(ne). Si possible, il doit aller souvent à la plage ou au ski (mais il préfère la plage). Ensuite, le people doit faire des frasques, genre boire en conduisant sa voiture ou se faire photographier en train d’acheter des trucs illicites. S’il réussi à faire cela, il est assuré de devenir un vrai « people ». A partir de ce moment, il n’a plus rien à faire de spécial, c’est bon.

Il paraîtra chaque semaine dans la presse people de nombreux pays, et on entendra parler de lui sans même savoir ce qu’il a fait, genre, « dans la vraie vie ». Pourriez-vous me dire dans quel film a joué Lindsay Lohann ? Non, alors que si vous ouvrez un magazine people, vous connaîtrez tout de sa vie privée. En ce moment, une petite nouvelle attire l’attention de la presse people, il s’agit de Hayden Panettiere, qui joue dans la série Heroes. Pas une semaine sans voir sa photo partout. Elle fait la couverture des magazines, petit « people » est devenu grand ! Ouaou !

Ah oui, il y a aussi la version « riche héritière », qui pemet au « people » de le devenir sans être obligé de jouer dans une série américaine. Sorte de version light du « people » du point de vue de sa naissance, ce genre de « people » est obligé d’en faire plus durant sa vie de « produit people ». Il va au gnouf, promène des petits chiens de deux kilos et porte des cheveux blonds très très clairs sous forme de rajouts…

paris-au-gnouf.jpg

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu