« Enfants à louer » la nouvelle émission polémique

dans Télévision

martine-copie-1

Enfants à louer, c’est le titre d’une nouvelle émission diffusée depuis peu aux Pays Bas, et qui commence sérieusement à faire polémique.

Produite par Endemol, cette émission de télé-réalité a pour objectif de confronter quatre couples à des enfants. Ils sont enfermés dans une maison de Rotterdam, et les jeunes couples doivent, devant les caméras, s’exercer à l’éducation de bébés, puis ensuite d’enfants âgés de 3, 8 et 16 ans…

Le problème essentiel, c’est que les enfants sont « prêtés » pour les besoins de l’émission… Et qu’ils doivent passer 4 jours et 3 nuits dans la maison. Endemol explique que les couples d’Enfants à louer ont été sélectionnés à l’issue de trois semaines de casting, et que la condition était qu’ils soient très amoureux et désirent devenir parents. Après le premier des huit épisodes, un couple de lesbiennes a été remplacé, les jeunes femmes ayant évoqué l’idée de placer le nourrisson – qui intervient au deuxième épisode – dans un réfrigérateur (source Le Monde daté du 24 janvier).

Voilà enfin du vrai biscuit pour nos amis les psys qui prétendent en connaître un rayon sur la télé ! Des bébés prêtés pour la télé, voilà un sujet de polémique, un vrai ! Je doute par ailleurs de l’intérêt de cette expérience télévisuelle, car il me semble que nombre de parents qui acceptent beaucoup de choses de leurs propres enfants feraient volontiers cuire à la broche les enfants des autres. Par contre, si pour les « parents loueurs », il s’agit de s’offrir un baby-sitting à l’oeil, et en plus filmé donc surveillé par des milliers de personnes, alors là bravo pour la combine, et vivement que je puisse à mon tour me lancer dans la location !

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu