Ingrid Betancourt et le rôle positif des médias

dans Medias, Télévision

betancourt

Hier soir, à son arrivée à Bogota alors qu’elle venait à peine d’être libérée, l’ex-otage Ingrid Betancourt à tenu a remercier les médias pour le rôle positif qu’ils ont eu. Durant sa captivité, Ingrid a réussi à « tenir » parce qu’elle savait que chaque matin, elle pourrait écouter la voix de ses proches à la radio. En général et partout dans le monde, les médias se sont mobilisés pour peser dans sa libération et faire qu’elle ne tombe pas dans l’oubli. Les médias ont donc joué un rôle positif dans cette affaire et il faut le dire et le souligner, parce qu’il est trop fréquent que l’on condamne les médias, et beaucoup plus rare que l’on se félicite de leur pouvoir.

Enfin, hier soir à la télévision, on a pu voir Ingrid Betancourt, entendre ses premiers mots, la voir parler, embrasser sa mère, sourire, téléphoner à ses proches. C’était un moment de partage et d’émotion, et donc un grand moment médiatique.

Cela montre bien que les médias représentent largement la société, les hommes et ce qu’ils sont. En cas de malheur, on accuse vite la télé, Internet ou la presse écrite. En cas de bonheur, ils permettent le partage. Les médias ne FONT pas, ils signifient.

A lire aussi

Alter Ego(s), ou les autres Stanley Billigan

Stanley Billigan est un personnage hors du commun, une histoire singulière, épatante, hallucinante, et effrayante. Un seul corps et

En lire + ...

Dans la jungle, terrible jungle de Touwongka

Touwongka, la comédie musicale de la jungle, signe la prouesse de faire voyager petits et grands au beau milieu

En lire + ...

Chattologie, d’utilité publique 

  Est-il possible d’assister à une conférence sur la chatte (pas l’animal) pendant le festival d’Avignon, en apprenant des

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu