Facebook ou la peur des réseaux sociaux

dans Internet

Ce soir, Envoyé Spécial diffusait un reportage sur Facebook. Le point de vue de ce reportage était de dire qu’il fallait se méfier de ce réseau social, qui serait une sorte de Big Brother du web. Résultat des courses : Facebook est un nouveau moyen de communication qui permet :
– d’afficher son intimité aux yeux de tous,
– de trouver de la drogue,
– et qui peut vous « rendre fou », et même tuer.

Ce sujet sur Facebook est la parfaite illustration d’une forme de théorie du complot qui dirait qu’au nom du grand capital, nous sommes tous espionnés. Mais, à force de développer ce type de point de vue, on en oublie de responsabiliser les utilisateurs de Facebook. Certes, les réseaux sociaux ont changé les choses, mais cela implique de nouveaux usages et une nouvelle façon d’aborder les notions de vie privée et de vie publicisée. L’usage du web ne rend pas plus intelligent, au contraire. Il nécessite une forte adaptation, et elle est en train de se mettre en place. Plutôt que de mettre le doute sur le web, moyen de communication utile, il serait temps de mieux expliquer les choses, aussi bien dans les médias qu’à l’école ou même à l’université.

Nous sommes loin des médias unilatéraux, et des discours à l’intention des masses. Avec les réseaux sociaux, les médias changent et impliquent de nouvelles façons de communiquer qu’il faut apprendre à maîtriser, sans en avoir peur. Car la peur n’est pas utile, au contraire, et c’est toujours de la méconnaissance que provient la peur. Enfin, il s’agit ici d’un réseau social très généraliste, et nous sommes déjà en train de passer à des réseaux plus ciblés. Facebook est bien le TF1 du réseau social, et comme tel, il en essuie à peu près les mêmes critiques.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu