C’est le printemps et vous cherchez l’amour ? Tournez-vous vers M6

dans Télévision

bachelor

Et voilà, c’est le printemps, et avec lui le retour de la saison des amours. S’il est une chaîne qui s’y connaît en matière de sentiments, c’est bien M6. L’amour, il faut impérativement le trouver, sous peine de malheur, semble nous dire la chaîne. Par ailleurs, cette question est pratique à traiter car elle touche tout le monde. De plus, M6 montre que l’amour doit respecter un ordre établi, passant par la rencontre, le mariage, et bientôt le divorce (c’est déjà ce qui se passe aux Etats-Unis). Dans chaque cas, il est question d’une forme de « devoir de bonheur » comme le suggère Pascal Bruckner à propos de la société en général. Il explique que ce devoir de bonheur est propre à la deuxième moitié du XXème siècle et il « pousse à tout évaluer sous l’angle du plaisir et du désagrément, cette assignation à l’euphorie qui rejette dans la honte ou le malaise ceux qui n’y souscrivent pas  ». Il s’agit en effet d’une nécessité pour entrer dans le « bon chemin », ce chemin étant celui montré par des coachs, et il n’existerait, si l’on en croit ces spécialistes qu’une seule manière de parvenir à trouver le bonheur, la « bonne » manière étant prescrite par la chaîne.

Si effectivement le bonheur est un sentiment dans le sens où le bonheur existe à partir du moment où une prise de conscience l’accompagne, on comprend alors pourquoi la question de l’amour occupe une place de choix dans la quête du bonheur à la télévision. Il est l’occasion, pour ceux qui le cherchent et qui le trouvent, de montrer leurs sentiments, de les faire partager. De plus, la vie en couple est considérée par les spécialistes de la psychologie du bonheur tel que Christophe André, comme « très fortement corrélée au sentiment de bonheur ». En ce sens, la vie à deux est considérée comme permettant d’accroître les capacités au bonheur. « Tomber amoureux figure en tête, chez la plupart des gens, des événements pouvant donner du bonheur ». Dès lors, puisque l’on cherche le bonheur dans l’amour, la télévision se propose de venir en aide, pour le trouver.

Le harem en occident

Le concept du Bachelor est un concept américain qui a été acheté par M6. Il est question d’un jeune homme qui est présenté par la chaîne comme étant « en quête du grand amour ». La version française de l’émission est très semblable à la version américaine. Quel que soit le côté de l’Atlantique, le scénario est le même, les réactions et les termes employés par les protagonistes sont quasiment identiques. En France, au début de l’année 2005, chaque mercredi soir, les téléspectateurs de M6 sont invités à « retrouver Karl, le Bachelor, dans la quête du grand amour ». Carl est présenté à une vingtaine de jeunes femmes dont il est censé faire la connaissance (ce qui signifie partager du champagne rosé en échangeant des points de vue sur la vie, s’embrasser, et plus si affinités), puis il « élimine » quelques jeunes femmes à la fin de chaque émission. Karl est souvent « en pleine confusion des sentiments », mais à la fin il n’en reste qu’une, celle avec laquelle le Bachelor envisage de « faire sa vie », ce qui signifie faire la couverture des magazines people dans un premier temps et dans l’idéal, se marier et avoir des enfants. Chaque saison du Bachelor (il y en a eu trois, 2005 étant la dernière saison) offrait un scénario similaire, avec les mêmes étapes et la même réussite finale.

Mais, dans la réalité, ils se séparent, ce qui alimente à nouveau la presse. Nous sommes ici face à un programme qui associe le fait de trouver l’âme sœur au bonheur : trouver l’amour consiste à trouver le bonheur de façon aussi certaine que 1+1=2, et les jeunes femmes participant au programme occupent une fonction étonnante dans laquelle elles montrent que cette quête passe par des moments difficiles, des situations de crise, et qu’il faut (on verra que c’est toujours le cas pour ce type de programme), souffrir pour y arriver. Si pour François Jost, « la psychologie du couple est devenue un spectacle à part entière » dans les années 1983 avec Psysho, on constate qu’un programme tel que le Bachelor est le parent d’une telle émission, sauf que dans l’émission dans le Bachelor, les questions intimes sont exposées en amont de la formation du couple. Par rapport aux reality shows, il n’est désormais plus question de remettre en scène des situations vécues comme on le faisant des les reality shows, mais de faire vivre directement des situations inédites à des anonymes, situations ressortissant à l’intimité. Héritière d’émissions à succès comme Loft Story ou Star Academy, le Bachelor est à la source des histoires qu’il met en scène. Il ne « répare pas », comme on tentait de réparer les couples avec L’amour en danger (entre 1991 et 1993), il tente d’agir directement sur l’existence. Si, dans le cas de Loft Story, la production maîtrisait parfaitement l’espace du studio qui passait pour être un lieu privé (un loft), avec le Bachelor, la production semble vouloir nous dire que c’est la vie des participants, qu’elle maîtrise du début à la fin, autour d’un enjeu qui semble essentiel pour toutes ces jeunes femmes, l’amour. Comme dans le cas du roman sentimental analysé par Bruno Péquignot, le Bachelor raconte toujours la même histoire, une histoire d’amour, à la différence près que nous ne connaissons que le héros masculin au début, et qu’il nous faut trouver (avec le héros) qui sera l’héroïne. Par ailleurs, le concept du harem développé dans cette émission sans que cela ne soit dit, amène souvent à des situations compliquées susceptibles d’exacerber si ce n’est le voyeurisme, du moins la curiosité des téléspectateurs.

Le bonheur dans le mariage

Comme si elle était soucieuse de couvrir toute la chaîne de la relation amoureuse, M6 s’intéresse au mariage, comme représentant ultime et concret du bonheur. Avec L’amour est dans le pré, il s’agit de mettre en scène des exploitants agricoles et de « tenter de leur trouver un conjoint ou une conjointe », comme le précise le site Internet de la chaîne. Dans un premier épisode, neuf agriculteurs célibataires sont présentés aux téléspectateurs, ou plutôt téléspectatrices. Dans un deuxième temps, les téléspectatrices intéressées sont invitées à envoyer un courrier à leur agriculteur préféré, et la chaîne, ainsi que la personne concernée feront leur choix pour en rencontrer quelques uns. Ensuite, les autres numéros de l’émission montrent les aventures de ces personnes en recherche d’amour et qui souhaitent former un couple. L’efficacité du concept repose sur le fait que les situations soient souvent cocasses, avec des jeunes femmes citadines qui n’y entendent rien à la vie à la campagne. Une autre émission, qui a démarré au printemps 2007 s’intitule 7 ans de mariage. Le concept est de suivre sept couples pendant sept ans (ce qui, en fait ne sera pas le cas), depuis la préparation de leur mariage, jusqu’au cap symbolique des sept ans de mariage. M6 explique que « ce programme répond à une foule de questions que sont amenés à se poser les gens : comment surmonter les difficultés et les épreuves de la vie, comment gérer le quotidien, les couples qui durent ont-ils un secret ? ». Se défendant de faire de la télé-réalité, la production de l’émission ose définir son programme comme une série documentaire. Par ailleurs, sur le site Internet de M6 et sur la page consacrée à l’émission 7 ans de mariage, l’internaute peut cliquer sur le lien « Trouver l’âme sœur avec M6 » et il arrive sur le site intitulé Souffle d’Ange, qui se dit être un « service de rencontres sérieuses en ligne ». Ceci nous montre à quel point un groupe comme M6 est capable de diversifier ses activités d’une part, et comment une émission est susceptible de se décliner sur des produits très divers, d’autre part. 7 ans de mariage, comme d’autres programmes de la chaîne, s’intéresse à l’intimité des couples, mais sur le long terme, avec comme image idéale celle du couple marié avec des enfants, tant il est vrai que la famille est le noyau central autour duquel tournent tous les programmes de la chaîne. Le casting des différents couples montre une certaine diversité et une mixité sociale, afin de montrer que chaque catégorie de téléspectateur peut être concernée. Le mariage est présenté comme l’avènement de l’amour, c’est pourquoi il reste compliqué de le mettre en image sous un angle heureux. Ici, M6 fait un pari, celui que les téléspectateurs reviendront, année après année suivre les aventures des couples qu’ils ont vu se marier la première année. Ce qui est, en principe, le point final du bonheur est dans le pré est en fait le point de départ de 7 ans de mariage, qui emprunte à la série télévisée ses codes, comme celui de l’attachement à des personnages, ou du découpage du récit en séquences.

Et après ? M6 peut encore vous aider. Il existe désormais Maman cherche l’amour, qui aide des « mamans » à retrouver un partenaire pour une forme de « seconde chance ». Ensuite, si cherchez un appartement ou une maison, vous pourrez participer à l’émission Recherche appartement ou maison qui se propose de vous aider dans vos problèmes immobiliers, avec des « experts » en la matière. Par la suite, et si tout est  encore « normal » (du point de vue de la chaîne, bien entendu) vous devriez avoir fait des enfants que, fatalement, vous avez beaucoup de mal à élever. (ben oui, on ne peut pas passer toute sa vie à la télé et réussir sa vie), mais heureusement, Super Nanny peut vous aider. On peut  craindre l’arrivée prochaine à l’antenne, d’un programme pour aider des « candidats » à se passer des conseils dans la télé… La boucle serait alors bouclée.

A lire aussi

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu