« Les Bleus ou the Three Lions ? » par Mathias Lloret

dans Coupe du monde du Semioblog

« Un bon vieux 0-0 de Ligue 1 »

Le football français est assez particulier en Europe. Comme pour l’Equipe Nationale, il n’est pas au top de sa forme ces derniers temps. En effet, le championnat de France, l’ancienne Division 1, devenue Ligue 1 Orange, est probablement l’un des plus faibles sur le continent. Mais quels sont les critères d’évaluation ? Le premier critère, et certainement le plus important, est le spectacle. Et pour cela la Ligue 1 est bien pauvre. Bien que ces deux dernières années aient été un peu plus indécises et surprenantes quant au champion – Bordeaux, puis Marseille ont achevé un règne Lyonnais de 7 ans consécutifs, le championnat manque cruellement de suspense et surtout de buts. En effet, 916 buts ont été inscrits au cours de la saison 2009-2010 en France contre, à titre d’exemple, 1053 en Angleterre et 992 en Espagne. 100 buts de différences approximativement, soit près de 4 journées de championnat français. L’expression « un bon vieux 0-0 de Ligue 1 » n’est pas anodine. Face à cela, le championnat d’Outre-Manche est réputé pour être le plus physique et le plus spectaculaire. Il faut reconnaitre que le rêve de tout joueur de football est d’évoluer, au moins une fois dans sa carrière, dans le berceau du ballon rond.

« C. Ronaldo vs. C. Makelele »

Le deuxième critère est l’intérêt du championnat du point de vue des joueurs. En effet, l’intérêt des spectateurs pour un championnat dépend en partie des joueurs qui évoluent dans ce championnat. Il est toujours plus attractif de voir des matches avec des Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Wayne Rooney ou Didier Drogba (pour ne citer qu’eux) que des matches avec Brandao, Olivier Kapo, Rio Mavuba ou le vétéran Claude Makelele (37 ans). La sélection de ces 4 derniers joueurs a été particulièrement difficile… Les stars du ballon rond s’exilent toutes à l’étranger, pour peu qu’elles aient déjà évolué en France. Les facilités financières proposées par un championnat comme la Barclays PremierLeague en Angleterre sont un élément qui pèse considérablement dans la balance. Mais ce n’est évidemment pas la seule différence appréciée des joueurs entre ces deux compétitions. Certains évoquent ainsi leur préférence pour cette sorte de contact avec les supporters, expliquant qu’ils aiment cette proximité des fans situés à un petit mètre seulement du terrain, sans aucune fosse ou grillage les séparant des joueurs. Et bien que les hooligans lancèrent leur triste réputation en Angleterre, ils ne sont aujourd’hui plus un problème. Les forts prix des billets n’empêchent pas les stades d’être complets pour chaque rencontre et rapportent donc beaucoup d’argent à ces clubs.

Et les Bleus dans tout ca ?

Tout cela se ressent forcément sur l’Equipe Nationale, nos Bleus. Comparons encore une fois avec le football Anglais. Tous les joueurs sélectionnés par Fabio Capello (sélectionneur des Trois Lions) pour la Coupe du Monde évoluent dans le championnat anglais. L’équipe nationale est alors on ne peut plus représentative de son pays avec 23 footballeurs qu’absolument tous les supporters connaissent et voient jouer chaque semaine. Le football est en effet un élément culturel incontournable outre Manche et un énorme lien social. Il est possible de parler foot avec n’importe quel anglais, homme comme femme, et la sortie au stade le weekend se fait en famille. De ce fait, les supporters anglais se sentent considérablement proches de leur équipe nationale. Quant à l’Equipe de France, la rupture entre supporters et joueurs, outre celle annoncée et confirmée avec le sélectionneur, celui dont on ne doit pas (plus ?) prononcer le nom, s’expliquent par le fait que seulement 11 joueurs évoluent en France, et quasi-uniquement dans les trois plus gros clubs de l’hexagone : Lloris, Toulalan, Reveillère et Govou à Lyon, Mandanda et Valbuena à Marseille, Carrasso, Planus, Diara et Gourcuf à Bordeaux (Gignac évolue à Toulouse). Les autres évoluent essentiellement… en Angleterre ! Concernant la réputation de l’Equipe de France au pays de la Reine, il n’est pas surprenant qu’elle ne soit plus la même depuis la phase qualificative pour le Mondial et la fameuse main de Thierry Henry permettant à Gallas d’inscrire le but qui qualifia les Bleus et élimina piteusement les Irlandais. Aujourd’hui on entend souvent dans les rues « You should play handball with Henry ! » Il est difficile de se défendre de quoique ce soit tant la qualification est honteuse… Peut-être que dans quelques années, après la retraite de Titi, on parlera de cet événement comme celui de La Main de Dieu, but de Diego Maradona de la main en demi-finale 1986 de Coupe du Monde face à l’Angleterre..

Mathias Lloret

Quelques mots sur l’auteur :

. Mathias Lloret. Etudiant en Licence Information et Communication à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, il termine son 4e semestre à University of Manchester dans le cadre du programme Erasmus. Il pratique le football depuis 14 ans dans un club local, autant dire que le ballon rond, c’est sa tasse de thé (Angleterre oblige). Son intérêt pour les médias et le foot se conjuguera pour le Semioblog à l’occasion de la coupe du monde.

La coupe du monde du Semioblog

A l’occasion de la coupe du monde, le Semioblog a monté une équipe de 11 chroniqueurs qui ont pour mission de regarder ce que la coupe du monde provoque sur la société et les médias. Le Semioblog leur a donné carte blanche pour nous raconter un mois de sport populaire, de rassemblements, de business, de bonheurs et de malheurs.

A lire aussi

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

DMPP #6 – A quoi servent les animateurs télé ?

Pourquoi on adore (ou on déteste) certains animateurs télé ? Quel est leur pouvoir ? Qu’est-ce qui se joue ? Et

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu