Au festival d’Avignon, « Mamaliga » et la performance d’artiste(s)

dans Fest. Avignon 2010

Mamaliga est une femme. Un corps. Une parole incarnée. Ce sont des mots qui se sonnent vite, juste et qui bousculent. Ce personnage étrange, énergique et fou, sensuel et maternel, est incarné par Codrina Pricopoaia, qui est également l’auteur des textes.

Il s’agit d’une proposition artistique qui ne peut pas laisser le spectateur indifférent. Nous sommes au cœur d’un théâtre moderne, dans lequel le personnage fait ressentir physiquement des sons aux spectateurs, multiplie les regards sur le public lui-même, et le mène inévitablement à se poser la question de son rapport au monde. Le souffle est parfois court, car il faut aller vite pour vivre intensément. Codrina Pricopoaia fait la preuve qu’elle est une grande comédienne, passant de l’énonciation enfantine à celle de la tragédie, du questionnement sur le romantisme au rapport complexe que nous pouvons entretenir avec notre identité. Magistrale en cape rouge, sensuelle en résille ou surprenante en chaperon rouge en talons aiguille, ce spectacle est un geste artistique qui laisse une place à l’interprétation, qui vous perd et vous rattrape, aussi certainement que la vie est susceptible de le faire.

C’est Dominique Fataccioli  qui a mis en scène de ce spectacle qui chaque soir, entraîne le spectateur dans un « délire plurisensoriel ». Entre pièce, performance et Happening, « Mamaliga ou le livre du veau » pousse loin la question du regard à travers une mise en scène multimédia, comme preuve que les nouvelles formes du spectacle vivant sont largement susceptibles de s’inventer dans le festival off d’Avignon.

Virginie Spies.

Jusqu’au 31 juillet, théâtre Le Blues à 19 h 15

A lire aussi

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu