François Rollin : « Le Festival Off est une expression humaine et authentique du monde tel qu’il va »

dans Fest. Avignon 2010

La colère est un sentiment que tout le monde connaît. Sur le coup de la colère, on peut être de mauvaise foi, s’emporter pour un rien, faire des digressions jusqu’à devenir parano. Un Homme en colère est rarement drôle, tandis que François Rollin, lorsqu’il joue « colère » (qu’il a donné pendant trois jours à Avignon au théâtre des béliers), arrive à faire rire le public sans (presque) jamais esquisser lui-même un sourire.

Celui qui a fait les beaux jours de l’émission « Palace » avec le professeur Rollin utilise  ici le personnage de Jacques Martineau pour montrer avec humour les failles de tout un chacun. Nous pouvons tous, à un moment, verser dans la colère susceptible de mener à des pensées que l’on condamne habituellement. Reste au spectateur, forcément amusé, de décider s’il voit en Jacques Martineau son voisin con et raciste, ou s’il se dit que finalement, nous pouvons tous, à un moment où à un autre, revêtir les habits de personnages peu reluisants. Les choses sont toujours un peu plus subtiles qu’on ne veut bien l’admettre.

Dans le fond, la colère de Jacques Martineau s’apparente à une forme de désespoir, celui d’un homme qui aimerait bien qu’on arrête de rire dès qu’il ouvre la bouche. Il essaye même de faire une classification des moments où l’on pourrait rire, et des moments où cela ne serait pas possible, ce qui, évidemment, provoque l’effet inverse dans le public. Non ! Explique son personnage, on ne peut pas rire de tout et de n’importe quoi.

Bien évidemment, François Rollin (dans la vraie vie) pense exactement le contraire. On devrait pouvoir rire de tout, car le rire est un besoin humain, et celui qui pose des limites au rire est un fou furieux. Acteur essentiel de l’humour en France (chroniqueur à Fluide Glacial il fut aussi l’un des premiers auteurs des Guignols de l’info), François Rollin est un homme qui porte en lui ce qu’il dénonce dans son spectacle : Jacques Martineau est à la fois insupportable et attendrissant, François Rollin est un humoriste qui chronique aussi à France Culture. Tout n’est pas dans tout, et il n’existerait pas une bonne et unique façon de penser les formes du rire, ni celles de la culture.

Il fréquente le festival d’Avignon depuis longtemps, et raconte avec malice qu’au milieu des années 80, il s’était amusé à faire une parade pour un spectacle qui n’existait pas. Il invitait des festivaliers à venir voir un spectacle intitulé « Calemboursin », un spectacle de jeux de mots sur les fromages, qui avait été interdit aux USA. Une autre année, il a tracté pour dire qu’il n’avait pas les moyens de monter un spectacle, ce qui n’était pas le cas. L’amuseur s’amuse des formes que le spectacle vivant peut lui offrir, et le festival d’Avignon est le lieu idéal de toutes les inventions. C’est évident, celui qui a aussi participé à Kaamelott (avec Alexandre Astier sur M6), aime le festival off d’Avignon. Il a du plaisir à aller voir de jeunes troupes, et se rappelle très bien que lorsqu’il débutait, il était content de voir des artistes confirmés venir le soutenir. Pas de tri dans les spectacles du off ? Ce n’est pas un problème, car on y trouve peut-être le pire, mais aussi le meilleur. Pour François Rollin, le festival off est une expression humaine et authentique du monde tel qu’il vaIci, c’est un grand désordre, et c’est ça qui est bien ».

Virginie Spies.

A lire aussi

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

DMPP #6 – A quoi servent les animateurs télé ?

Pourquoi on adore (ou on déteste) certains animateurs télé ? Quel est leur pouvoir ? Qu’est-ce qui se joue ? Et

En lire + ...

DMPP EC#1 – Dans les coulisses de VOICI

« Des médias presque parfait » a pour ambition de proposer des vidéos d’analyse et de réflexion sur les médias. Avec

En lire + ...

2 commentsOn François Rollin : « Le Festival Off est une expression humaine et authentique du monde tel qu’il va »

  • Très beau billet. François Rollin est un de nos humoristes les plus spirituels. Je suis heureux, Virginie, qu’une fois encore, nous partagions les mêmes goûts.

  • Très beau billet. François Rollin est un de nos humoristes les plus spirituels. Je suis heureux, Virginie, qu’une fois encore, nous partagions les mêmes goûts.

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu