Festival d’Avignon, « Voir Willy Rovelli, ou pas », par Virginie Spies

dans Fest. Avignon 2011

Lorsque vous couvrez le festival d’Avignon, vous vous préparez, au fur et à mesure des journées, un agenda. Vous réservez vos places, tentez d’établir des priorités, vous assistez à des spectacles, vous faites des rencontres, et surtout vous écrivez. Cette année, j’ai la chance d’être entourée d’une équipe de blogueurs qui écrivent sur le Semioblog au gré de leurs coups de coeur et de leur perception du festival.

Le seul mot d’ordre que j’ai donné aux personnes qui écrivent sur le Semioblog est le suivant : essayez de regarder le festival autrement. C’est ce qui fait que les lecteurs sont au rendez-vous. « Autrement » signifie pour nous poser un regard décalé, ne pas dire ce que disent déjà très bien les nombreux autres médias qui couvrent le festival. L’idée est de regarder les signes qui font le festival, les détails qui nous disent des choses sur le spectacle vivant, la ville, et Avignon qui change de figure pendant trois semaines. Et nous ne voyons que des spectacles que nous avons envie de voir, sans ordre de priorité, au fur et à mesure de ce que nous vivons dans la Cité des Papes.

J’avais décidé, en ce qui me concerne, de voir aujourd’hui « Willy en grand », le spectacle de Willy Rovelli. J’étais curieuse de voir sur scène ce jeune homme de talent, qui a fait les beaux jours de France Inter, m’a beaucoup fait rire sur Canal+, et qui continue son chemin sur Europe 1 actuellement. L’intérêt pour moi était double : non seulement voir l’humoriste en spectacle, mais aussi comprendre ce que cela pouvait donner dans son rapport au médias, puisque c’est mon terrain de recherche scientifique. J’avais même l’intention de demander à le rencontrer, chose que j’ai pu faire l’année dernière par exemple avec François Rollin (clic, clic, clic). Ce que j’avais envie de connaître, c’était son rapport aux médias lorsqu’il est dans un festival tel que celui d’Avignon, la question de la médiatisation, et le pouvoir, selon lui, du « vu à la télé », bref.

J’ai donc réservé ma place hier, en téléphonant au théâtre Le Palace, qui m’a indiqué un numéro de téléphone, de sa maison de production, « 20h40 Productions ». J’ai eu un Monsieur au bout du fil qui m’a demandé de lui adresser un SMS, ce que j’ai fait, lui envoyant même deux messages puisque je voulais d’abord venir dimanche, mais j’ai finalement opté pour le samedi. Il m’a répondu par SMS également que c’était bon pour ce samedi, et j’ai affronté la fameuse « rue de la ré » pour rejoindre le Palace vers 13 h 30 aujourd’hui.

Après avoir vaincu la foule et réussi à rejoindre une caisse, une hôtesse inquiète m’a demandé si j’étais certaine d’avoir réservé… Oui… Arf, problème. Elle a alors fait venir une jeune personne (fort sympathique au demeurant) qui était bien ennuyée mais voilà, le Monsieur du SMS n’avait pas noté ma réservation… Ah… Et donc… ? « Et donc c’est plein » me dit-elle, impossible d’entrer. « Hum… Même s’il y a des désistements ? » « Oui… Les gens ont déjà payé leur place, donc ils ne se désistent pas… » Ah ben oui, forcément. La jeune fille bien ennuyée m’a donné son numéro de téléphone, me demandant si je pouvais venir un autre jour, mais je ne sais pas si mon agenda me le permettra… Ce n’est pas très pro., lui ai-je dit… Cela ne m’était encore jamais arrivé.

Dommage, car j’étais ravie à l’idée de vous parler de « Willy en grand », un comédien qui donne envie, ce qui est beaucoup moins le cas de sa maison de production.

Virginie Spies.

A lire aussi

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

DMPP #6 – A quoi servent les animateurs télé ?

Pourquoi on adore (ou on déteste) certains animateurs télé ? Quel est leur pouvoir ? Qu’est-ce qui se joue ? Et

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu