Des primaires du PS à la médiatisation des prochaines élections présidentielles

dans Internet, Vie politique et medias

La campagne pour les primaires du Parti Socialiste s’achève bientôt et les médias se sont emparés de cette élection comme s’il s’agissait déjà de l’élection présidentielle. C’est en cela une réussite pour le PS car il a réussi à occuper le terrain médiatique, sans pour autant donner une image d’extrême concurrence entre les candidats, et ce n’était pas gagné d’avance.

De ce fait, ces primaires nous ont donné un avant-gout de la campagne pour l’élection présidentielle qui s’annonce, et  nous disent ce que nous allons certainement vivre, d’un point de vue médiatique, dans les mois à venir :

. Une prédominance toujours forte de la télévison : c’est encore ici que les choses se jouent, de là que les idées partent. Depuis les débats entre candidats ou partisans, jusqu’aux interviews dans les journaux télévisés, la télévision reste le lieu fort du débat politique lorsqu’il est question de parler à un large public.

. Les réseaux sociaux comme nouveau centre névralgique : Si les réseaux tels que Facebook ou Twitter existent depuis maintenant quelques années, il apparait qu’ils vont jouer un rôle tout à fait nouveau dans l’élection qui s’annonce, et ceci a plusieurs niveaux :
– ils sont devenus un lieu d’expression de l’homme politique, et ils le font plus ou moins bien, selon qu’ils utilisent eux-mêmes twitter (Benoit Hamon) ou non (Arnaud Montebourg et tant d’autres),
– ils constituent un lieu depuis lequel les partisans s’expriment. Ces derniers peuvent être des partisans affichés ou pas. Dans les deux cas, les discussions fusent, jusqu’à occuper la timeline dans sa totalité, et même parfois à en devenir insupportable. Dans ce cas, le réseau peut finir par desservir le candidat, méfiance…
– les réseaux sont aussi un lieu de réception et de discussion des messages médiatiques, dans le sens où, comme on commente un programme de télé-réalité, les débats télévises et autres interviews sont commentés et discutés en direct sur twitter notamment.

. Cela nous montre que l’élection présidentielle à venir passera par une convergence des médias : Si le discours politique passait déjà par les différents médias que sont la télévision, la radio et la presse écrite, les choses vont considérablement évoluer cette fois, avec les nouveaux usages du web, qui sont un lieu de parole, de discussion, de transmission rapide, que les partis et les hommes politiques vont devoir apprendre à maitriser, sous peine d’en subir les conséquences. Je pense notamment à la parole individuelle : aucun discours de campagne, si affuté soit-il ne pourra remplacer la parole de l’homme politique lui-même, qui sera contraint de maîtriser cette nouvelle forme de communication, plus rapide et donc plus risquée qu’il y a cinq ans.

Au-delà du terrain et des meetings, et par-delà la télévision, l’élection présidentielle se jouera donc aussi dans ces nouveaux lieux du discours, desquels émerge la parole des électeurs, qui auront, d’ici le 22 avril 2012, leur mot a dire.

Virginie Spies.

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu