Violoncelle sur canapé, mélodie pour un festival, par Virginie Spies

dans Fest. Avignon 2012

C’est une promenade, un voyage musical qui commence par du Jean-Sébastien Bach, et qui va vite nous mener vers d’autres territoires musicaux.

Violoncelle sur canapé est un moment musical, poétique, le récit de l’histoire d’amour entre une musicienne et son instrument. Elle l’a apprivoisé, elle lui fait tout faire : Pink Floyd, Brassens, Brel et bien entendu, des morceaux créés par la musicienne elle-même, Cécile Girard.

Celle-ci est malicieuse, légère ou grave selon les moments, mais toujours virtuose. Elle fait dire à la musique des choses qu’on ne soupçonnait pas, elle chante, elle fait rire, donne l’impression de ne faire qu’un avec son instrument. Avec le guitariste qui l’accompagne, ils font vivre la musique autrement, ils lui donnent du sens.

Cécile Girard semble étonnée de tout se plaisir qu’elle parvient à partager. C’est délicieux, courez-y avant la fin du festival !

Virginie Spies.

Jusqu’au 28 juillet, à 19 h 15 au théâtre du Bourg Neuf : clic, clic, clic.

A lire aussi

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu