La Semioweek

dans La Semioweek

Le Semioblog inaugure une nouvelle rubrique du week-end, et rembobine la semaine pour ses lecteurs.

Lundi, deux informations essentielles s’entrechoquent. Ça va être la guerre en Crimée et Jean-François Copé est en colère. Il mériterait  3 César : meilleur scénario, meilleur film de fiction et meilleur acteur dans un premier rôle. On peut déjà l’envisager dans une comédie intitulée « Las Vegas parano à Meaux », et imaginer le magnifique selfie qu’il pourrait faire entouré de ses compères pour les Oscar 2015, où il serait nommé dans la catégorie meilleur film étranger. Le problème pour Copé, c’est qu’il n’a plus de compères.

Mardi. C’est « mardi gras », ce qui nous confirme qu’il va falloir penser à attaquer la diète de printemps, car les magazines féminins nous y invitent avec insistance. Sur le front Russe, Poutine demande à ses petits soldats de rentrer à la caserne tandis que les sages-femmes ont obtenu une revalorisation de leur statut. Tant mieux pour elles, et c’était bien la moindre des choses quand on pense aux insultes qu’elles entendent toutes la journée lorsqu’elles essayent de nous aider à terminer un boulot commencé 9 mois plus tôt, un soir où nous n’avions pas besoin d’elles.

Mercredi, on découvre des extraits d’enregistrements faits par Patrick Buisson lorsqu’il était conseiller de Nicolas Sarkozy. Va-t-on bientôt apprendre que cette affaire est sponsorisée par une marque de dictaphones ? 

Jeudi, on apprend que Jérôme Kerviel a entrepris une marche entre Rome et Paris pour « relayer la parole du Pape ». C’est sympa comme projet. Kerviel a certainement plus besoin du Pape que l’inverse, d’autant que depuis cette semaine, on peut trouver en Italie un magazine entièrement consacré à François. Conçu à la manière d’un magazine people, Il Mio Papa raconte la vie du Pape sous toutes ses coutures. A quand la Une d’un magazine avec Jérôme Kerviel et le Pape en couverture avec comme titre « Jérôme et François, leur love affair » ?

Vendredi, le train des municipales d’Europe 1 est à Avignon. Les candidats à la mairie y viennent parler de culture, seulement deux sur quatre arrivent à répondre sans lire leurs fiches. Ça permet de se faire une idée. Un étudiant a l’honnêteté de dire qu’il n’ira pas voter car il n’arrive pas à se sentir concerné.

Ce témoignage prend tout son sens lorsqu’au même moment, les smartphones envoient des alertes pour dire que Nicolas Sarkozy ainsi que deux de ses anciens ministres de l’intérieur auraient étés placés sur écoutes téléphoniques. Un des plus hauts magistrats français serait suspecté de renseigner discrètement Nicolas Sarkozy sur l’affaire Bettencourt.

Cette semaine, on aura donc qu’appris au même moment que l’ancien Président de la République était très écouté, et que certains jeunes français ne se sentent pas concernés par la politique.  Il faut certainement savoir écouter les coïncidences qui émergent dans l’actualité, et souhaiter que la traduction dans les urnes ne prenne pas une mauvaise tournure pour la démocratie. Ces problèmes ne doivent pas concerner Jérôme Kerviel qui, à l’heure où je termine ces quelques lignes, aurait très mal aux pieds.

Virginie Spies.

 

A lire aussi

DMPP #8 – Pourquoi Noël commence de plus en plus tôt ?

Les marchés de Noël font le bonheur des médias et les séries de Noël commencent dès le début du

En lire + ...

YouTube comme lieu d’expression du chercheur, l’expérience de « Des médias presque parfaits » et la question de la vulgarisation scientifique

Le 10 novembre dernier, nous avons participé au colloque « Youtubeurs, Youtubeuses » organisé par l’équipe de recherche Prim à l’université

En lire + ...

DMPP #7 – Médias, pourquoi il faut ABSOLUMENT s’en préoccuper ?

Il y a une urgence, celle d’une éducation aux médias pour tous. Les médias concernent chacun d’entre nous, et

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu