Le Semioblog analyse « La Nouvelle Edition », c’est parti !

dans La Nouvelle Edition Canal+

Vous le savez, et si vous ne le savez pas encore vous pouvez vous enduire de savoir par ici (clic, clic, clic), le Semioblog se penche avec les étudiants de L2 com de l’Université d’Avignon sur l’analyse de « La Nouvelle Edition » de Canal+.

Après un premier live-tweet le 20 février, puis un début d’analyse de l’émission pendant le cours la semaine dernière et en attendant un prochain live-tweet la semaine prochaine, voici les différents points que les étudiants vont analyser  :

. La place de « La Nouvelle Edition » dans l’identité de Canal+,

. L’aspect convivial de l’émission,

. La hiérarchisation des sujets et de l’information,

. Les rôles des protagonistes : l’animateur, les chroniqueurs, les invités,

. Le rire et l’humour,

. Comment le choix des sujets et le ton qualifient-ils le public ?

. L’identité graphique, les couleurs et l’écriture assez dynamique de l’émission,

. L’importance des sous-titres,

. L’omniprésence de l’heure et de l’horloge tout au long de l’émission,

. L’aspect réflexif du programme, tant du point de vue visuel que sur le fond,

. Le site Internet de l’émission,

. L’organisation des réseaux sociaux Facebook et Twitter : teasing, coulisses et interaction avec les téléspectateurs…

Cette liste n’est pas exhaustive, et les différents points évoqués ci-dessus pourront être développés via plusieurs articles sur le Semioblog.

A l’aide des outils théoriques de la sémiologie, les étudiants vont donc analyser différents aspects de l’émission, prise comme un cas pratique et ils vont partager leurs réflexions ici-même avec vous.

Et on se retrouve Jeudi 13 Mars sur Twitter pour un nouveau live-tweet de l’émission (#LNE), n’hésitez pas à jouer avec nous !

Virginie Spies.

 

A lire aussi

Migrants, la tragédie de notre siècle

Le sujet est dramatique et urgent, ils sont trop nombreux sur ce « putain » de bateau. Au plus près de

En lire + ...

Les tambours de la vie

Au premier temps de la pièce, Adrien Lepage ne vit que pour une chose : la batterie. Il sourit. À

En lire + ...

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu