« La Nouvelle Edition », une réunion de famille par Camille Garcia

dans La Nouvelle Edition Canal+

Pour quelques jours encore, le Semioblog analyse La Nouvelle édition, diffusée en clair sur canal + à 12h20. Aujourd’hui,  Camille Garcia compare l’émission à une réunion de famille.

12h20. Ali Baddou nous salue et nous glisse un complice  « je sais, vous avez la dalle !». Convivialité et heure du repas : c’est le créneau de La Nouvelle Édition de Canal+, alliant information et divertissement. En mangeant seule mes carottes râpées devant la télé et observant l’ambiance du plateau, je me suis surprise à penser aux repas de famille auxquels on a tous déjà été conviés. Douloureux souvenirs pour certains, j’ai toujours particulièrement aimé, pour ma part, décortiquer le déroulement de ceux-ci. À table !

Il semblerait en effet que sur le plateau chacun ait sa place, et que les personnalités se trouvent exactement là où on les attend, mais nous surprennent toujours malgré tout. J’ai alors observé l’émission sous cet angle, un peu comme je l’aurais fait à Noël, quand on se retire de la conversation et qu’on observe, avec attendrissement et bienveillance, les attitudes de tous.

Tout d’abord il y a Ali. Présentateur de La Nouvelle Édition, il est un peu l’oncle tolérant qui prend chacun comme il est. Il fait office de médiateur entre les caractères les plus volcaniques de la famille et surtout, il porte de l’affection pour les travers de chacun. Il n’y a aucun jugement de valeur derrière ses taquineries, même lorsqu’il affirme que « c’est un être dénué de sensibilité, Babeth ».

En parlant de Babeth, de son véritable nom Anne-Elizabeth Lemoine, c’est celle qui nous rappelle à tous cette tante un peu antipathique, qui non seulement vous coupe la parole, mais qui a toujours le mot pour vous piquer (toujours en restant tout sourire évidemment). Il est difficile voire impossible de l’attendrir, elle est le scepticisme incarné : ainsi, Ali, câlinant chaleureusement un lapin se voit assener d’un  « il est  propre ou il peut éventuellement se soulager sur vous ? Ça me ferait plaisir ». Mais bon, tout le monde sait qu’elle est comme ça Babeth, alors, ce n’est pas bien grave et puis parfois ça met de l’ambiance, à défaut de la casser souvent.

Mais qui voilà ? Emilie Besse, la jeune et belle cousine, joyau de la famille. Toujours bien apprêtée, de la robe aux talons hauts. C’est celle que l’on remarque toujours lorsqu’elle arrive et que l’on admire secrètement : en plus d’être jolie, elle est intelligente. Elle répond toujours avec humour aux répliques d’Ali, taquin, et présente le JT.

Il y a aussi Thomas, le fiston un peu maladroit, dont on se moque gentiment. Le vilain petit canard, à qui on lance des « quoi ? Une anecdote ? Bon tu nous la raconteras hors antenne, Thomas ».

Pour le défendre, ce sera sans compter sur Colombe Pringle, l’artiste de la famille aux allures hippies soixante-huitarde mais qui pour autant a dû y perdre la voix entre deux lancés de pavés, car elle ne décroche quasiment pas un mot.

Mais pas de panique, sa relève est assurée : Myriam Leroy, l’adolescente révoltée contre le monde qui descend à table une fois sur 6 quand on l’appelle. Le vendredi, elle exprime ses billets d’humeur sur des faits d’actualité et ne mâche pas ses mots. Loin d’exaspérer la famille, elle amuse par sa frénésie.

Puis Nicolas Domenach, c’est le papy qu’on aime bien écouter, il aborde des sujets sérieux tels que la politique. Appartenant à la génération de la morale, il est adeptes des interventions courtes et jamais  provocantes.

Et enfin, dans la famille LNE je demande l’enfant terrible, celui qui fout toujours les pieds dans le plat. C’est un peu le fils dont on redoute l’arrivée (ou qu’on attend impatiemment). Humour noir et provocation, c’est le style de Pierre-Emanuel Barré. La vanne qui va mettre tout le monde mal à l’aise, va-t-elle tomber à l’entrée, au plat ou au dessert ? Et puis ça y est. Ali rigole de sa bêtise, Babeth ferme les yeux de dégoût et papy Nicolas sourit doucement en basculant gentiment la tête de droite à gauche.

Alors, rôdés pour la prochaine réunion de famille ? À 12h20 hein, et je ramène le dessert !

Camille Garcia.

Camille Garcia est étudiante en deuxième année de Licence Information et Communication à l’Université d’Avignon.

A lire aussi

« Avant que j’oublie », les liens qui nous lient

  C’est une jeune femme qui chaque dimanche va voir sa maman, C’est une maman qui est atteinte de

En lire + ...

Vernissage, ou les masques du quotidien

  Un soir, Véra et Michaël reçoivent leur ami Ferdinand pour inaugurer leur nouvelle décoration d’intérieur. Quoi de plus

En lire + ...

DMPP #6 – A quoi servent les animateurs télé ?

Pourquoi on adore (ou on déteste) certains animateurs télé ? Quel est leur pouvoir ? Qu’est-ce qui se joue ? Et

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu