A Avignon, Scapin revisité

dans Fest. Avignon 2014

Les Fourberies de Scapin, tout le monde connaît. Mais cette version est inédite. Imaginez : 3 comédiens talentueux qui vont interpréter les différents personnages, tout en prenant quelques libertés.  La musique (de séries télé) permet de faire des intermèdes, une voiture télécommandée apporte un message, et des détails dans les costumes permettent aux comédiens de changer de personnage.

Le numéro d’acteur est phénoménal : Scapin ne quitte quasiment pas la scène, s’occupant même de l’aspect technique, et chaque comédien donne tellement de lui-même qu’on pourrait comparer l’exercice à une épreuve olympique.

Drôle, subtile et enlevée, la pièce se joue de l’espace, du temps et de l’époque, tout en restituant l’esprit de la pièce comme celui de l’auteur. Cette version montre à quel point le texte de Molière est contemporain et permet de se dire qu’au théâtre décidément, tout est possible. Un bémol cependant, les enfants sont un peu largués et ont du mal à comprendre l’histoire. Une pièce à voir, mais avec des enfants de 10 ans et plus !

Virginie Spies.

Les Fourberies de Scapin, jusqu’au 27 Juillet à Avignon, à 11 h 40 à L’art en scène théâtre : clic, clic, clic.

A lire aussi

Alter Ego(s), ou les autres Stanley Billigan

Stanley Billigan est un personnage hors du commun, une histoire singulière, épatante, hallucinante, et effrayante. Un seul corps et

En lire + ...

Dans la jungle, terrible jungle de Touwongka

Touwongka, la comédie musicale de la jungle, signe la prouesse de faire voyager petits et grands au beau milieu

En lire + ...

Chattologie, d’utilité publique 

  Est-il possible d’assister à une conférence sur la chatte (pas l’animal) pendant le festival d’Avignon, en apprenant des

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Mobile Sliding Menu