Nous étions debout et nous ne le savions pas… quelle audace !

dans Festival Avignon 2019

Un jour, on se lève et on se dit « stop », cela ne peut plus durer.  On se dit : « ça suffit ! ». Et voilà qu’à cet instant même, nous devenons résistants. Résistants d’un monde dont nous ne voulons plus.

Catherine Zambon, auteure du texte, nous conte les récits de ceux qui s’opposent, ceux qui n’approuvent pas, ceux qui n’approuvent plus. Elle donne la parole aux protecteurs de la nature, ceux à qui « cette boule au de-dedans » a fait naître l’indignation et l’audace.

D’ailleurs de l’audace, il en a fallu à Pierre Lambert pour mettre en scène ces bouts de texte, remplis de courage et d’émotion. À l’heure où l’insurrection a envahi nos rues et nos ronds-points, à l’heure où la protection de la nature est devenue le défi majeur de nos sociétés, quel toupet de mettre en scène Nous étions debout et nous ne le savions pas. Un toupet qui fait du bien, Goethe disait « l’audace a du pouvoir, du génie, de la magie », eh bien, il en est de même pour la pièce.

Pendant 1h20, les cinq comédiens nous entraînent dans le tourbillon de ces âmes en résistance. On partage leurs doutes, leurs colères, leurs peines, leurs renoncements, leurs joies. Et même si tout n’est pas juste, c’est avec prouesse, qu’ils nous donnent à voir la perspective d’un monde qui change, d’un monde en devenir, voire d’un monde meilleur, pourquoi pas ? Parce que oui, au moment où les lumières se rallument, que les applaudissements cessent, c’est avec audace que nous spectateurs, nous nous mettons à rêver d’un monde plus respectueux, plus beau.

Judith Caceres

__

Nous étions debout et nous ne le savions pas, à 12H20 du 7 au 27 juillet à Présence Pasteur, relâche les  8, 15, 22 juillet 2019.  (clic, clic, clic)

__

Judith Caceres est inscrite en première année de Doctorat à l’université d’Avignon. Sous la direction d’Emmanuel Ethis, de Virginie Spies et de Rachid El Azouzi, tous les jours elle décrit et écrit le phénomène YouTube, sauf en juillet… En juillet, elle fait une pause et elle part à la conquête du off.

 

A lire aussi

C’est un beau roman, c’est une belge histoire (…)

(…) que nos voisins d’outre-Quiévrain entretiennent avec Avignon et avec son festival. Les Belges sont très nombreux au Festival

En lire + ...

Attente, nom féminin, action d’attendre quelque chose, d’attendre quelqu’un…

Juillet, Avignon, le festival a envahi les rues. Avignon s’est vêtue de sa plus belle tenue : les affiches. Qu’on

En lire + ...

Au Festival d’Avignon, certains s’inventent et d’autres s’éventent !

En juillet, chaque année, Avignon offre un large éventail de divertissements, de lieux insolites, inattendus ou adaptés plus opportunément

En lire + ...

Laissez un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu